Accueil du site*Modèle des fonctions d’aidePrincipes fondamentaux
Principes fondamentaux soutenus par le programme de formation de l’école québécoise

Tiré de Vie pédagogique, no 100, septembre-octobre 1996, p. 30 à 32. Un article de Luce Brossard : " Mettre à jour ses savoirs sur l’apprentissage" (Basé sur les 7 postulats de Burns)

Les principes fondamentaux s’inscrivent dans un cadre de référence pour l’exploitation des TIC en adaptation scolaire

 

 
Cliquer sur l’image pour voir les principes fondamentaux en format tableau



Premier principe : On apprend avec les autres


« Cette conception de l’apprentissage a plusieurs conséquences sur l’évaluation. La première a trait à la création de situations d’apprentissage et d’évaluation qui prennent en compte l’environnement des élèves qui induisent des interactions entre les pairs…. »
L’évaluation des apprentissages, Introduction

« …s’ajoutent une multitude de ressources externes auxquelles l’élève peut faire appel, tels ses pairs, son professeur, les sources documentaires, etc. « 
Programme de formation, p. 5

« Tous doivent collaborer pour créer les conditions d’enseignement –apprentissage les plus favorables et faire de l’école une véritable communauté d’apprentissage »
Programme de formation, p. 6


 Exemple d’exploitation des Tic et Complément d’informations du principe1

 

Deuxième principe : Tout le monde n’apprend pas de la même façon ni au même rythme


« Il incombe à chaque établissement…de préciser ses propres orientations et les mesures qu’il entend prendre pour mettre en œuvre et enrichir le Programme de formation, de façon à tenir compte des caractéristiques particulières des élèves et du principe de l’égalité des chances pour tous.
Programme de formation, p.3

« Dans la logique du Programme de formation viser la réussite pour tous ….la responsabilité de l’école envers tous les élèves, quel que soit leur bagage d’aptitudes, de talents et d’intérêts, et le devoir qui lui incombe d’offrir des profils de formation adaptés.
À l’enseignement primaire, les apprentissages seront qualifiants, en ce sens qu’ils rendront l’élève apte à résoudre des problèmes à sa mesure et qu’ils le prépareront adéquatement à la poursuite de son cheminement scolaire »
Programme de formation, p.4

« Dans cette perspective, les apprentissages seront nécessairement différenciés afin de répondre aux besoins de formation dans le respect des différences individuelles. Une attention particulière sera portée à chaque élève, de façon à prendre appui sur ses ressources personnelles de tous les ordres et à tenir comte de ses acquis et de ses intérêts ».
Programme de formation, p. 4

« L ‘école doit tenir compte des caractéristiques particulières des élèves et du principe de l’égalité des chances pour tous. »
Programme de formation, p. 10



Exemple d’exploitation des Tic et Complément d’information du principe 2



Troisième principe : L’apprentissage requiert une activité de la part de la personne qui apprend



« …il retient un cadre conceptuel qui définit l’apprentissage comme un processus actif et continu de construction des savoirs. »
Programme de formation, p. 4

« Un programme qui reconnaît l’apprentissage comme un processus actif » (na : Titre)
Programme de formation, p. 5

« …l’apprentissage est considéré comme un processus dont l’élève est le premier artisan. »
Programme de formation, p. 5

Exemple d’exploitation des Tic et Complément d’informations du principe 3
 


Quatrième principe : Une personne apprend à partir de ses représentations


« L’apprentissage est considéré comme une démarche d’appropriation personnelle qui prend appui sur les ressources cognitives et affectives de l’élève, … »
L’évaluation des apprentissages, p. Introduction

 

Exemple d’exploitation des Tic et Complément d’information du principe 4



Cinquième principe : Un bon apprenant maîtrise sa démarche d’apprentissage



« Le programme de formation de l’école québécoise se caractérise essentiellement par le choix de développer des compétences et par l’attention portée à la démarche d’apprentissage. »
Programme de formation, p. 4

« Au moyen de l’autoévaluation et de l’évaluation par les pairs, il est invité, tout au long de son cheminement, à prendre conscience de sa démarche, à l’analyser et à confronter sa perception avec celle de son enseignant, de ses pairs, ou encore de ses parents ».
Programme de formation, p. 6

Lié au développement du jugement et de la conscience, ce regard profite de la considération de grandes questions existentielles (la vie, la mort ; l’amour, la haine ; les succès, les échecs ; la paix, la violence ;etc). Il évolue, par ailleurs, dans la mesure où l’on accepte de le confronter et d’adopter une distance critique à son propre endroit et à l’égard de ses actions, de ses réactions, de ses opinions, de ses croyances, de ses valeurs, et de ses attitudes. »
Programme de formation, p. 7

Exemple d’exploitation des Tic et Complément d’information du principe 5



Sixième principe : Une connaissance ou une habileté apprises sont utilisables dans tous les contextes



« Il importe que l’élève développe en même temps les compétences qui lui permettront d’utiliser ses connaissances pour mieux comprendre le monde dans lequel il vit, pour construire son identité personnelle et pour interagir dans des situations variées. »
Programme de formation, p. 4

« Le concept de compétence retenu dans le Programme de formation se définit comme suit : un savoir-agir fondé sur la mobilisation et l’utilisation efficaces d’un ensemble de ressources . »
Programme de formation, p. 4

« L’école est également invitée à développer des compétences transversales qui ignorent les frontières disciplinaires, professionnelles ou autres, et dont le champ d’application est amené à s’élargir progressivement à mesure qu’elles s’exerceront dans des contextes de plus en plus complexes et diversifiés. »
Programme de formation, p. 5

« Tout comme les compétences disciplinaires, les compétences transversales correspondent à des savoir-agir fondés sur la mobilisation et l’utilisation efficaces d’un ensemble de ressources. Elles ont toutefois ceci de particulier qu’elles dépassent les frontières des savoirs disciplinaires tout en accentuant leur consolidation et leur réinvestissement dans les situations concrètes de la vie, précisément en raison de leur caractère transversal.

Leur développement est un processus évolutif qui se poursuit tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des murs de l’école et bien au-delà de la fin du primaire, car il n’est jamais complètement achevé. Elles sont complémentaires, les unes par rapport aux autres et toute situation complexe fait nécessairement appel à plusieurs d’entre elles à la fois. »
Programme de formation, p. 12

Exemple d’exploitation des Tic et Complément d’information du principe 6




Septième principe : On apprend mieux lorsqu’on est dans un environnement stimulant


« …les établissements scolaires ont la responsabilité d’offrir à chaque élève un environnement éducatif adapté à ses intérêts, à ses aptitudes et à ses besoins en différenciant la pédagogie et en offrant une plus grande diversification des parcours scolaires. »
Programme de formation, p. 3

« Médiateur entre l’élève et les savoirs, il doit le stimuler, soutenir sa motivation intrinsèque et exiger de lui le meilleur. Il lui revient de créer un environnement éducatif qui incite l’élève à jouer un rôle actif dans sa formation, de l’amener à prendre conscience de ses propres ressources, de l’encourager à les exploiter et, enfin, de le motiver à effectuer le transfert de ses acquis d’un domaine disciplinaire à l’autre, de l’école à la vie courante. »
Programme de formation, p. 6


Exemple d’exploitation des Tic et Complément d’information du principe 7



Huitième principe : On apprend lorsque les apprentissages proposés ont du sens et qu’on leur accorde de la valeur.



« Elle (l’école) doit donc se soucier, dans sa façon d’aborder les apprentissages fondamentaux, de donner un sens et une portée aux savoirs développés en contexte scolaire. »
Programme de formation, p. 3

« Il (l’apprentissage) est favorisé de façon toute particulière par des situations qui représentent un réel défi pour l’élève, c’est-à-dire des situations qui entraînent une remise en question de ses connaissances et de ses représentations personnelles. »
Programme de formation, p. 5


Exemple d’exploitation des Tic et Complément d’information du principe 8





******************************************


Conseil pour appliquer ces principes  :
Savoir choisir ce qui convient aux besoins des élèves

« Ce qui compte, ce n’est pas telle ou telle approche…mais la nécessité de tenir compte d’une façon ou d’une autre de ce qu’on sait sur l’apprentissage, de se construire un référentiel pédagogique et d’agir avec cohérence. »


- Vie pédagogique no 100, septembre-octobre 1996, p. 30 à 32