Accueil du site* Publications officielles MELSMesure 30054Bilans-An 2
Réalité show

Élèves en difficulté d’apprentissage , Secondaire CPC2, CPC3

École secondaire les Compagnons-de-Cartier , Commission scolaire des Découvreurs

Personnes responsables : Marc Fleury , Marc Garneau ( directeur)



Description du projet


Quatre (4) situations permettant le développement des objectifs visés ont retenu notre attention :

2.1.La mise en place d’une pièce de théâtre par le élèves de CPC-3 avec le soutien de l’éducateur spécialisé ;

2.2.La fabrication du sigle de l’école par les élèves de CPC-2 ;

2.3.La fabrication et la mise en marché de bois d’allumage (CPC-3) ;

2.4.La recherche et la mise en œuvre d’un projet cycliste se concrétisant éventuellement par une randonnée Montréal Québec du 14 au 18 juin 2004 (départ en bateau de Québec).

En début d’année, le projet de pièce de théâtre a permis une observation du cheminement des élèves, de leurs attitudes et comportements, et ce tout au long du processus qui s’est terminé suite au départ de l’éducateur en janvier 2004.

La reproduction sur bois du sigle de l’école par les élèves de CPC-2 a permis à ceux-ci de voir l’évolution de leur travail collectif ainsi que de leurs attitudes dans une situation de coopération.

Ces deux premières activités faisaient appel davantage aux habiletés verbales et non verbales ainsi qu’aux habiletés sociales.

Les deux autres projets ont été vécus par les élèves de CPC-3 et ils sont inter reliés.

D’abord, pour que le projet de la randonnée Montréal Québec se réalise il fallait susciter l’intérêt des jeunes pour cette activité à travers l’exploitation des domaines d’apprentissage. Le français, les mathématiques, la géographie et l’histoire ont été particulièrement sollicités. Par la suite la recherche de commanditaires (aspect social) et la mise en forme de tout ce beau monde (éducation physique) ont été au cœur de l’action.

Pour générer les fonds nécessaires au défi, les jeunes ont mis sur pied, avec le support de leurs enseignants, un projet visant la fabrication, la production et la mise en marché de leur produit, le bois d’allumage. C’est dans cette optique que les activités manuelles (coupe du bois), coopératives (travail d’équipe comme une chaîne de montage) et sociales (recherche de commanditaires) ont été réalisées. Les élèves se sont finalement associés à Home Dépôt pour la vente de leur produit. Dans chaque sac on retrouve une note indiquant que ce bois provient de l’école secondaire Les Compagnons-de-Cartier et des indications sur l’utilisation sécuritaire du bois d’allumage. C’est ainsi que le français s’est joint aux autres matières reliées au projet. Pour ce qui est des mathématiques, vous aurez compris que toute la mise en marché a servi de prétexte.

Il fallait aboutir au projet de randonnée et c’est ainsi que les matières se sont infiltrées dans les recherches des jeunes : histoire du cyclisme, fabrication d’un vélo, guide destiné aux parents sur le projet et enfin tout l’aspect géographie par les cartes nécessaires à cette randonnée.

Les différentes étapes des projets mis de l’avant ont été photographiés et, dès septembre prochain, le montage sera réalisé par les mêmes élèves qui seront alors en ISPJ, avec le support de la conseillère au RÉCIT.

Préalablement, il y aura une présentation sommaire aux parents des trois projets qui ont été réalisés lors du gala des Mérites étudiants du 21 juin en soirée, à savoir :

Le sigle de l’école
Le bois d’allumage
La randonnée cycliste
Les projets des élèves réalisés tout au long de l’année et le projet de la randonnée cycliste se retrouvent sur des disques compacts.

Objectifs


Au niveau de l’élève lui-même, le projet « Réalité Show » visait trois (3) objectifs :

Développer des habiletés en communication verbale et non verbale ;
Développer des habiletés en coopération tout en travaillant à structurer son identité.
Développer des habiletés à utiliser du matériel multimédia et dans un deuxième temps de concevoir de courts métrages leur permettant un retour sur leurs attitudes.
Les trois (3) objectifs sont rattachés aux domaines d’apprentissage et aux domaines généraux de formation.

En ce qui concerne les intervenants, les objectifs suivants étaient poursuivis :

Permettre aux enseignants d’intervenir dans une pédagogie d’action réaction sur le terrain par le biais d’un outil technologique ;
Permettre à l’équipe des enseignants de s’approprier les concepts de la Réforme en les adaptant aux besoins spécifiques de leurs jeunes par des projets authentiques ;
Mobiliser l’équipe dans un projet novateur d’intervention qui engage à une rétroaction positive auprès des jeunes en difficulté d’adaptation.


Résultats


Comme nous le souhaitions, les attitudes, les comportements, les habiletés sociales et le développement de l’estime de soi ont été travaillés dans tous les projets et ce, même si le projet de théâtre n’a pas connu son aboutissement final. Les domaines de formation et d’apprentissage que nous avions ciblés ainsi que les compétences transversales ont été vus et intégrés par les jeunes.

Les objectifs reliés à l’équipe enseignante ont été partiellement atteints. L’élément à travailler est certes l’appropriation de l’outil technologique. La mobilisation de l’équipe d’intervenants dans les projets novateurs a été freinée par les absences répétées chez le personnel ce qui a eu pour effet de faire émergé des projets individuels.

Le développement de l’estime de soi chez les élèves a été particulièrement visible lors du dévoilement du sigle de l’école qui a pris place dans l’entrée principale : quelle fierté pouvait-on lire dans les yeux de ceux qui avaient réalisé cette œuvre.

La personne du Récit a été également sous utilisée. Sa collaboration sera exploitée davantage dès le début de l’année scolaire 2004-2005 (journées
 

Commentaires sur la réalisation du projet


Parmi les facteurs positifs il faut souligner la curiosité du personnel enseignant dès le début du projet. Il faut noter également le support du conseiller pédagogique, Normand Arsenault, dans le projet de la randonnée cycliste.

Malheureusement l’enthousiasme du début s’est essoufflé un peu : plusieurs membres du personnel se sont absentés soit pour quelques jours, quelques semaines ou encore pour quelques mois. Cet élément n’a pas facilité la continuité dans les projets qui naissaient. Les projets réalisés l’ont été par les deux (2) enseignants qui ont été impliqués du début à la fin..

 

Recommandations


Prévoir un temps pour que les enseignants puissent s’approprier la nouvelle technologie ; qu’ils puissent se sentir à l’aise dans la manipulation et qu’ils découvrent les différentes facettes d’exploitation du matériel ;

S’assurer de la collaboration d’une personne ressource du RÉCIT pour toute la partie de l’intégration de la technologie ;

Prévoir des projets intégrateurs et mobilisateurs dans lesquels les jeunes auront le goût de s’investir, permettant d’allier la technologie et le développement de compétences variées ;

Bien prévoir les étapes de réalisation des projets et de l’utilisation des technologies, établir un échéancier réaliste et s’y tenir avec une certaine rigueur.

Trouver une modalité où tous les enseignants de l’équipe se sentiront concernés tout en prévoyant qu’une personne ou un sous-groupe soit responsable de relancer l’équipe et de faire en sorte que l’échéancier soit respecté.

 

Continuité du projet en 2004-2005

D’abord, compte tenu des circonstances de cette année, il faudra encore un peu de temps à l’automne 2004 pour bien s’approprier la technologie et compléter le projet. Par contre l’expertise développée par les deux enseignants du projet de cyclisme et bois d’allumage sera un déclencheur extraordinaire pour l’équipe.

L’implication de la personne du RÉCIT dès les premières journées pédagogiques d’août sera un facteur déterminant de réussite du projet et d’atteinte des objectifs visés.

Il est important que le conseiller pédagogique, Normand Arseneault, poursuive le soutien à l’équipe dans la mise en place des projets.

Il faudra prévoir dès le mois d’août un échéancier assez serré afin de préparer un atelier qui pourrait être présenté soit à l’AQUOPS ou dans tout autre colloque sur le développement pédagogique ou sur des colloques en adaptation scolaire.

Cette année nous avons acheté une caméra numérique, une table de montage avec l’ordinateur mais nous n’avons pas pu libérer notre personnel à cause de la situation notée auparavant. Par contre les élèves de CPC-3 sont allés à St-Hyacinthe pour visiter une entreprise scolaire qui fabriquait, elle aussi, du bois d’allumage.

Le projet "Réalité show" devra se poursuivre l’année prochaine, dans un contexte de continuité et d’aboutissement de ce qui a été mis en place en 2003-2004.



Adresse


Il est regrettable que le résultat de ce travail ne soit pas mis à la disposition de l’ensemble des écoles du Québec car les expériences vécues localement peuvent toujours devenir une ressource pour d’autres milieux, que ce soit comme piste de départ pour un nouveau projet, comme sujet de réflexion ou tout autre moyen d’exploiter les Tic en adaptation scolaire .

En tout temps les personnes responsables de ce projet peuvent nous faire parvenir un exemple (gratuit) du résultat de leur démarche( lien internet ou document) et nous serons heureux d’en faire un lien à partir de cette page.

ldrecitas@csdm.qc.ca
 


 



 retour aux projets de l’An 2