Accueil du site* Publications officielles MELSMesure 30054Bilans-An 2
Lecture adaptée

Élèves en difficulté d’apprentissage, Primaire 1er cycle

Toutes les écoles 1er cycle de la Commission scolaire Pierre-Neveu 

Personnes responsables : Suzanne Gareau, Claude Dufour




Description du projet


Inciter les orthopédagogues de notre commission scolaire à utiliser l’ordinateur dans leur pratique auprès des enfants de 2e année du 1er cycle en difficulté d’apprentissage, au niveau de la lecture, en les outillant d’un logiciel qui comporte deux volets principaux : évaluation et intervention en lecture. Chaque orthopédagogue a reçu le nombre de logiciels correspondant au nombre d’appareils dont elle dispose et ce, pour chacune des écoles où elle travaille.

Exploration en deux temps :

Chaque orthopédagogue avait le mandat d’examiner le logiciel et de noter ses observations ou encore ses questions et par la suite, de les communiquer à la responsable en APO ;
Dans un deuxième temps, cette personne ressource a travaillé avec les orthopédagogues afin que chacune soit en mesure d’utiliser efficacement Max et Marie-Louise. Puis, la responsable en APO a assuré une aide ponctuelle en fonction des demandes tout au cours de l’année.
Objectifs

Amener l’élève à intégrer des connaissances et des stratégies de lecture au travers d’activités variées telles que : conscience phonologique, grapho-phonétiques, lexicales et syntaxico-sémantique.

Tenir compte de ses besoins (établis au préalable, volet évaluation) et de son rythme d’apprentissage.

Accroître l’autonomie et activer la motivation de l’élève en difficulté par l’utilisation des TIC.

Construire un programme adapté à chaque élève rencontré en orthopédagogie.

Compiler et analyser des résultats grâce aux programmes de gestion.

Bénéficier de la documentation détaillée qui porte sur les épreuves et les jeux de lecture.

 

Résultats

Objectifs rencontrés ;

Mise sur pied, pour la première fois, d’une démarche commune de travail relative à l’utilisation des TIC et spécifique à l’orthopédagogie.

Un outil de plus pour établir le profil du lecteur ;

Un grand nombre des élèves rencontrés en orthopédagogie ont été initiés ;

Motivation accrue chez les orthopédagogues de prendre en compte l’utilisation des TIC dans leur pratique.

Une plus grande place dans notre plage horaire pour l’utilisation de l’ordinateur.

 

Commentaires sur la réalisation du projet

Utiliser des appareils performants ;

Il n’est pas nécessaire d’avoir complété le volet évaluation pour entreprendre les activités ré- éducatives ;

S’assurer de bien sélectionner la séance en cours car il n’est plus possible d’y revenir pour compléter l’évaluation ;

Cibler les épreuves évaluant une même stratégie, ainsi l’enfant entreprendra plus rapidement une partie de son programme personnalisé ;

S’assurer de bien gérer le temps afin qu’un élève n’ait pas à reprendre une épreuve ou un jeu qu’il n’avait pas eu le temps de terminer à la rencontre précédente.

S’assurer que l’appareil utilisé par l’enfant peut lui être accessible en tout temps lorsqu’on prévoit le faire travailler dans son programme en dehors des rencontres avec l’orthopédagogue.

Prendre note des commentaires dans la partie évaluation car on ne peut pas les imprimer.

 

Conditions particulières ayant facilité la réalisation du projet :

Formation et soutien par la responsable en APO.

Nombre suffisant de logiciels.

Période de temps pour échanger sur notre

expérimentation lors des rencontres des orthopédagogues ce qui nous a permis de nous ajuster et de profiter des commentaires de chacune.

Nous avons immédiatement des suggestions d’activités correctrices après seulement une épreuve d’administrée.

Possibilité de modifier le programme personnalisé de l’élève.

La conception du logiciel :

Animation vivante et agréable qui capte vraiment l’attention des élèves. L’intérêt suscité est très satisfaisant.
Conditions particulières ayant rendu plus difficile la réalisation du projet

Appareils peu performants dans certaines écoles ¨ perte des résultats.

L’élève doit travailler toujours sur le même poste ce qui occasionne des problèmes d’organisation. De plus, l’élève ne peut travailler dans son programme personnalisé autrement qu’à l’intérieur de ses rencontres avec l’orthopédagogue lorsque les ordinateurs sont répartis dans chacune des classes.

Certaines épreuves et jeux sont trop longs ; si l’enfant n’a pas le temps de terminer, la partie réalisée ne s’enregistre pas. Il doit donc reprendre l’activité à partir du début lors de sa prochaine rencontre, ainsi, il y a perte de temps et d’intérêt.

 

Adresse 


Il est regrettable que le résultat de ce travail ne soit pas mis à la disposition de l’ensemble des écoles du Québec car les expériences vécues localement peuvent toujours devenir une ressource pour d’autres milieux, que ce soit comme piste de départ pour un nouveau projet, comme sujet de réflexion ou tout autre moyen d’exploiter les Tic en adaptation scolaire .

En tout temps les personnes responsables de ce projet peuvent nous faire parvenir un exemple (gratuit) du résultat de leur démarche( lien internet ou document) et nous serons heureux d’en faire un lien à partir de cette page.
ldrecitas@csdm.qc.ca
 


 



 retour aux projets de l’An 2