Accueil du site* TIC et pédagogieDifférenciation pédagogique et TIC
La différenciation pédagogique : Présentation

Ce document est le résultat d’un travail collaboratif : Merci à Claude Elmoznino du service local du RÉCIT de la Cs de Montréal , Ginette Laurendeau, du service local du RÉCIT de l’enseignement privé et François Rivest du service local du RÉCITde la Cs de la Pointe-de-L’ILe pour leur précieuse collaboration .

"Pour créer des conditions favorables à l’apprentissage des élèves en difficulté, l’enseignant doit répondre aux questions suivantes : comment l’élève apprend-il ? qu’est-ce qui l’influence positivement dans son apprentissage, c’est-à-dire, qu’est-ce qui semble l’aider ? quel soutien concret dois-je lui apporter pour l’aider à apprendre ? dans quelle mesure puis-je ajuster la gestion pédagogique de ma classe pour tenir compte des défis particuliers des élèves qui présentent des facteurs de vulnérabilité ?" (Anne Gaudreau,Conseillère pédagogique, Secteur de l’adaptation scolaire, Service des ressources éducatives)

Ces documents d’accompagnement proposent de faire un lien entre la construction d’une situation d’apprentissage , le différenciation pédagogique , l’exploitation des Tic et le Cyberfolio.

Compétence TIC pour les enseignants

La planification de l’enseignement


Important de tenir compte des principes fondamentaux


Outils de la différenciation des apprentissages :


Déterminer quelles étapes et quels moments deviendront des moments de différenciation car "on ne peut pas différencier partout et tout le temps" ( Jacqueline Caron)

LA PLANIFICATION dans la différenciation des apprentissage
s

- Le programme de formation de l’école québécoise c’est aussi pour l’adaptation scolaire
- les types d’élèves
- des modèles d’apprentissage
- des ressources Tic


L’ACCOMPAGNEMENT dans la différenciation des apprentissages


- planification de l’accompagnement
- réalisation de l’accompagnement
- l’accompagnement se fait en tenant compte du type d’élèves ciblé pour la différenciation lors de la planification de la situation d’apprentissage
- la valorisation


L’ORGANISATION dans la différenciation des apprentissages

tient compte de

- organisation de la classe
- concept de base et les modèles
- centres d’apprentissage , travail par atelier
- l’organisation de la classe doit aussi tenir compte des styles (modèles) d’apprentissages

L’ÉVALUATION dans la différenciation des apprentissages


tient compte de

- "L’évaluation c’est tellement plus que le bulletin" Jacqueline Caron
- l’avant-évaluation : la planification
- bien cibler l’information qui permet d’évaluer le développement d’une compétence
- des moyens pour évaluer : évaluation sur le terrain , évaluation instrumentée



L’action en classe


Les trois temps pédagogiques

  • Préparation

 

  • Quoi ? : IMPORTANT :
    • Bien déterminer le résultats d’apprentissage spécifiques attendus (connaissances, compréhension, réalisation) et les modalités d’évaluation (centré sur un élément/idée-clé et une habileté-clé pour comprendre l’élément)
    • Donner l’information nécessaire à l’élève pour qu’elle ou il soit prêt pour la tâche
    • Faire des liens avec les connaissances antérieures,
    • Fournir les ressources:moyens pour entrer en contact avec l’information
  • Pourquoi ?
    • Expliquer à quoi peut servir cette tâche : retombées
    • Susciter la motivation : La motivation à apprendre... et si nos pratiques y étaient pour quelque chose ? :
  • Réalisation et évaluation
  • Comment ?
    • Donner un sens au contenu ( le processus)
    • Façon de faire la tâche et de traiter l’information reçue (tâche, démarche, stratégie)
    • Choisir le véhicule de communication pour illustrer la compréhension( production)
    • Pour différencier il est important d’ accepter et valoriser les niveaux différents de rendement, d’intérêt et de profils d’apprentissage" Carol Ann Tomlinson., La classe différenciée p.65
  • Intégration / réinvestissement des apprentissages
  • Quand ?
    • Établir d’autres situations d’apprentissage où l’élève réinvesti ce qu’ il a appris :
    • Prévoir des conditions favorables pour que le réinvestissement ait un sens.
  • Pourquoi ?
    • Préparer un contexte pour que le réinvestissement prenne un sens pour l’élève, qu’il reconnaisse que l’apprentissage peut être transversal.

 

Le retour sur l’enseignement


Temps d’arrêt pour l’amélioration des pratiques pédagogiques

  • Analyse de l’intervention
  • ITEMS D’ANALYSE D’UNE SITUATION D’APPRENTISSAGE
    • Elle correspond à un objectif précis d’apprentissage:Se réfère à un problème identifié
    • Elle respecte le sens profond de l’activité et l’intérêt des élèves : motivation
    • Elle se différencie, par le jeu des variables, en fonction des réponses motrices
    • Elle propose une mise en œuvre précise
    • Se réfère à l’organisation, la gestion des élèves
    • Elle intègre des repères pour réaliser et apprendre de façon active
    • Se réfère aux processus de construction, d’intégration de compétences motrices, moyen d’acquisition des compétences générales et méthodologiques
    • Elle suit une logique progressive dans sa conception
    • Se réfère à la connaissance des étapes dans le traitement didactique de l’activité
    • Elle implique l’élève dans différents rôles

plus d’informations

  • Questionnement / Recherche de solutions
  • Ajustements à apporter

 


Liens avec la différenciation des apprentissages


On ne peut pas différencier partout et tout le temps

  • Démarrer en douceur
  • Avec de petits changements bien structurés
  • Partir d’une situation connue et familière et y apporter un volet de différenciation à la fois
  • Expliquer la tâche différenciée à de petits groupes à la fois
  • Les consignes peuvent être présentées
    • sur des fiches au contenu clair et bien identifiée
    • enregistrées et disponible sur cassettes, ordinateurs
    • sur des affiches
  • Un contenu par module
  • Une production par étape
  • Fournir plusieurs ressources
  • Invitez les élèves à formuler des critères de réussite personnels : y ajouter un ou deux critères
  • Laisser les élèves suggérer ( établir ?)leur mode de production
  • Bien s’organiser pour se rassurer
  • Laisser certaines responsabilités aux élèves : organisation des lieux, rangement, distribution et ramassage des travaux, classement du matériel, consignation de tâches, compilation de notes, établissement et évaluation d’objectifs personnels, etc
  • Travailler l’ écoute ; une meilleure écoute exige ensuite moins d’aide
  • Prévoir et fournir aux élèves les périodes de temps alloué pour les déplacements, l’installation dans les groupes de travail, les étapes de travail. Établir des repères pour la gestion du temps ex : clignotement des lumières, musique, chanson etc
  • Fournir aux élèves d’avoir des accès différents pour les consignes( fiches, enregistrements, affiches, autres élèves etc).
  • Prévoir un laps de temps où l’enseignant(e) n’est pas la personne ressource.ex : les 5 premières minutes de l’activité
  • Donner les consignes pour la tâche suivante ou celle du lendemain : responsabiliser une personne par sous-groupe pour faire le rappel de la tâche
  • Prévoir des experts différents pour chacune des tâches qui pourront interrompre momentanément leur travail pour aider un élève vraiment mal pris
  • Évaluer le fonctionnement avec les élèves
  • Bonne planification
    • Ne pas oublier d’inclure des critères d’excellence et expliquer la différence entre excellence et vitesse d’exécution.
    • Prévoir des défis réalistes pour chacun
  • Bien déterminer les rôles et responsabilités
  • Prévoir la méthode de consignation des travaux
    • Chemises de consignation
    • Portfolio
    • Cyberfolio
  • Évaluer le fonctionnement avec les élèves
    • Procédures : celles qui fonctionnent bien et celles qui ne fonctionnent pas
    • Demander aux élèves de suggérer des solutions pour mieux fonctionner ensemble
    • Laisser un place aux élèves pour exprimer leur satisfaction personnelle
    • Partager avec les élèves

 


 

Pour compléter

Regard sur l’intégration inclusive

 La différenciation pédagogique : conférence de M, Charles E. Caouette

Différencier pour les aider à raisonner création et l’expérimentation d’un modèle de différenciation pédagogique au sein de l’équipe-cycle du 3e cycle à l’école Roméo- Forbes dans le cadre d’une recherche action en Montérégie.


Réflexion sur la différenciation pédagogique
 Marie-Eve Tibi et Jean Archambault, Vie pédagogique février-mars 2008

Différencier pour les aider à raisonner : à l’aide de concepts et de processus mathématiques. Vidéo qui présente la création et l’expérimentation d’un modèle de différenciation pédagogique au sein de l’équipe-cycle du 3e cycle à l’école Roméo- Forbes dans le cadre d’une recherche action en Montérégie.