Accueil du site* TIC et pédagogieDifférenciation pédagogique et TICPrésentation de la différenciation pédagogiqueExemples
Organisation de la classe : structure

Les groupes sont organisés par besoin, par projet, par intérêt, par niveau, par méthode, par discipline etc . (répartition des élèves , partage des tâches des enseignants, affectation des locaux, aménagement des lieux, gestion du temps)

  • Le fonctionnement par atelier est une stratégie pour gérer les différences et non les ressemblances
  • Les regroupements homogènes de longue durée sont à éviter
  • La différenciation authentique est fondée sur la différenciation des processus d’apprentissage des élèves et elle passe par l’organisation plus ou moins diversifiée et variée des processus d’enseignement


source : Apprivoiser les différences, Jacqueline Caron, p 106

 

L’organisation de la classe

Informations supplémentaires :

La gestion de classe et la différenciation à la CSMB


Gérér sa classe par ateliers au secondaire

L’îlot comme outil pédagogique

 

Les centres d’apprentissage

- Un centre d’apprentissage est un espace délimité au sein d’un local-classe où l’on retrouve une série d’activités d’apprentissage ainsi que le matériel nécessaire pour enseigner, renforcer, approfondir une habileté ou un concept.(Kaplan, Madsen)

  • Le centre d’apprentissage joue un rôle important dans la différenciation des apprentissages.
  • Affectation par l’enseignant
  • Sélection par les élèves
  • Entremise d’un contrat
  • Entremise d’un plan de travail

  • Par rotation

- Les centres d’apprentissages sont un moyen d’organiser la classe pour encourager une pollinisation croisée des idées et des modes d’expressions.

Pour voir des exemples :



- Aménagement physique

 

Le principe des centres

Un exemple : Fournir une banque le lien Internet

  • Les élèves peuvent apprendre seuls ou en petits groupes : Le centre est ouvert à tous les élèves mais fréquenté par un nombre limité d’entre eux, à différents moments de la journée ou de la semaine.Exemple au préscolaire
  • Les élèvent peuvent apprendre à des rythmes différents et avec des méthodes qui leur conviennent : Lieu organisé en vue de la réalisation autonome d’activité d’apprentissage dans un véritable contexte de différenciation.La structure du conte
  • Les élèves sont responsables de leurs apprentissages : Permet de gérer une partie de leur démarche d’apprentissage.La démarche d’un projet

 

Fonctionnement de base

Pour que le centre d’apprentissage soit mis en application, il faut que lors de la planification, le menu soit ouvert, c’est-à-dire que les élèves ne travailleront pas en grand groupe classe.

  • Affectation par l’enseignant : L’enseignant identifie les besoins de chacun et affecte les élèves à un centre dans différents contextes.
    • - corriger un travail
    • - matériel adapté
    • - trouble de comportement
    • - élèves en enrichissement
  • La sélection par les élèves : Les élèves ont la possibilité d’aller travailler eux-mêmes dans les centres qui les intéressent à différents moments ;
    • - temps libre à meubler
    • - découvrir leurs intérêts
    • - relever un défi en fonction de leurs forces ou faiblesses
  • Par l’entremise d’un contrat : Les élèves négocient la réalisation de certaines activités intégrées. Cette utilisation convient aux élèves peu autonomes.
  • Par l’entremise d’un plan de travail : Lorsque le menu de la journée est ouvert et que les élèves gèrent leur temps par l’entremise d’un plan de travail.
  • Par rotation : Lorsque la classe est divisée en équipes, une période de temps est allouée à chacune des équipes pour travailler dans les centres.

 

 

Le travail par atelier

- Un atelier est un lieu où des artisans ou des ouvriers travaillent en commun.
- Un atelier est un endroit où l’on propose une tâche mobilisatrice à un ou à des élèves, plaçant ainsi ces derniers en projet d’apprentissage, en situation de travail.(recette de cuisine, construction d’un volcan, etc.)
Petit nombre d’étudiants (de trois à huit) réunis en vue de réaliser un objectif bien délimité et accepté par chacun des étudiants(Renald Legendre 1993)


Cette situation se prête le mieux à l’apprentissage coopératif.

Exemple de pratique

Une tâche mobilisatrice

Le principe pédagogique des ateliers

La viabilité des ateliers est déterminée par la nature de la tâche proposée, des objectifs poursuivis et de la pertinence des interventions effectuées par l’adulte.

  • Apprentissage ciblé à faire
  • Activité éducative précise et encadrée par des consignes claires et accessibles
  • Tâche mobilisatrice à accomplir avec support de matériel adapté
  • Présence de liens significatifs entre la tâche d’apprentissage et le projet mobilisateur de la classe


Concept de base

Exemple pour le préscolaire

Fournir une banque le lien Internet


Les Wikinis

  • Modèle plan de travail : Les élèves désireux d’apprendre sans trop avoir l’impression de subir la tâche de compréhension de la lecture.

 Expériences scientifiques

    • - Univers des mathématiques
    • - Permet de scinder le grand groupe afin de faire réaliser une expérience exigeant un matériel spécialisé à disponibilité restreinte.
  • Modèle postes de travail : Ce sont des endroits où les élèves peuvent réaliser simultanément des tâches distinctes en regard de buts ou de thèmes variés.

 Ils peuvent être utilisés par des élèves de tout âges et dans toutes les disciplines de façon formelle ou informelle, à l’occasion ou à un moment précis d’une séquence d’apprentissage.

  • Modèle Buffet : Grand échantillonage de matériel disponible dans la classe. Ce matériel a été soigneusement étudié par le pédagogue, sélectionné et analysé en fonction des concepts-clés et des objectifs noyaux.

 Contrairement au plan de travail, rien n’est défini. L’environnement stimule les élèves à réaliser des apprentissages.
 Les élèves s’habituent à faire des choix judicieux, à organiser les ressources dont ils ont besoin.
 L’utilisation de l’atelier dans cette optique répond au défi de la différenciation.

  • Les ateliers de production : L’ouverture à la différenciation est très présente au sein de ce modèle, puisque chaque élève peut être affecté à un projet personnalisé.

 Pas de lieu de travail fixe, pas de thème imposé, pas de but à atteindre, pas de matériel présélectionné.
 Les élèves doivent développer leur propre programme de travail.
 L’enseignant joue un rôle de personne ressource.
 Cette forme d’atelier correspond à la pédagogie de Freinet qui vise à développer l’autonomie chez l’élève et à structurer son identité.
 

 
voir l’organisation de la classe en tableau


source : Jacqueline Caron , Apprivoiser les différences,