Accueil du site*Aide à l’organisation d’idéesIdéateurs
Un idéateur pourquoi ?

Pour développer des compétences transversales

 

 

  • Représenter notre compréhension
    • atteindre de plus hauts niveaux de créativité

    • structurer plus clairement sa pensée

    • communiquer de façon plus concise

    • augmenter la puissance de ses capacités mentales

    • développer des techniques de mémorisation

    • lire plus rapidement et mieux assimiler l’information

La possibilité d’ordonner différemment ses connaissances et les possibilités permanentes de modification (réorganisations, découpages, rapprochements) sont des atouts non négligeables de ces logiciels. Ajoutons à cela la visualisation progressive du travail sur l’écran qui permet une distanciation que la linéarité du texte ou du plan permet moins bien.



(source : Récit des langues L’Idéateur )voir document joint en ppt
 

Pour développer des compétences disciplinaires



Pour s’arrimer aux principes fondamentaux


Deuxième principe
 : Tout le monde n’apprend pas de la même façon ni au même rythme

Troisième principe
 : L’apprentissage requiert une activité de la part de la personne qui apprend

Quatrième principe : Une personne apprend à partir de ses représentations

Cinquième principe
 : Un bon apprenant maîtrise sa démarche d’apprentissage

Sixième principe : Une connaissance ou une habileté apprises sont utilisables dans tous les contextes

 

Pour différencier

  • L’exploitation d’un idéateur graphique en enseignement différencié
  • Tant chez les enseignants que chez les apprenants, l’exploitation de l’idéateur graphique permet une ou plusieurs formes de différenciation dans les phases de préparation, de réalisation et d’intégration. Voici quelques exemples dans le désordre
  •  L’enseignant planifie ses situations d’apprentissage avec un idéateur graphique
  •  L’enseignant explique une réalité à l’aide d’un réseau imprimé sur une feuille de papier
  • L’enseignant demande à ses élèves de compléter un réseau troué avant, pendant ou après un cours magistral portant sur le même thème
  •  L’élève prend des notes de cours en traçant des réseaux d’idées
  •  L’élève réalise un plan de texte avec un réseau d’idées
  •  L’élève résume une lecture en la transposant graphiquement
  •  L’élève analyse une phrase avec un idéateur graphique
  • L’élève réalise une synthèse de ses apprentissages avec un réseau de « connaissances »
  •  Etc.

Source François Rivest

 

L’utilisation de l’idéateur et les types d’intelligences

 

 
Documents joints à cet article :