Accueil du site* Publications officielles MELSMesure 30054Bilans-An 3
Le développement des deux compétences TIC : vers la consolidation des acquis

Élèves en diffculté d’apprentissage 2è et 3è cycle du primaire, 1 er et 2è cycle du secondaire

Bas-saint-laurent - Gaspésie - Iles-de-la-Madeleine

Responsable du projet : Martin Bérubé




Description du projet

Ce qui a été vécu, c’est une recherche-action où il y avait un va-et-vient entre la théorie et l’intégration des tic en classe en présence des élèves. Comme il est si bien spécifié dans le programme de formation du secondaire : « les compétences ne s’enseignent pas au sens traditionnel du terme, c’est l’élève qui les développe. Il y parvient d’autant mieux qu’on le soutient, qu’on l’accompagne et qu’on lui donne régulièrement l’occasion de les exercer » (pfeq version secondaire, p.13). Ceci est aussi vrai pour l’apprenant adulte en formation continue. Lors des formations, il y avait un moment consacré à effectuer un retour réflexif sur ce qui avait été fait en classe. Un moment pour réfléchir sur ce que c’est qu’un enseignant compétent à « intégrer les technologies de l’information et des communications aux fins de préparation et de pilotage d’activités d’enseignement-apprentissage, de gestion de l’enseignement et de développement professionnel », et un dernier moment consacré à planifier une nouvelle activité d’intégration des tic en classe et à planifier des rendez-vous pour l’accompagnement en classe. Ce processus fut récurrent pour chacune des formations sur l’espace de l’année scolaire. Nous avons passé de l’intention à l’action, et ce, dans un cadre sécurisant pour le personnel enseignant.

Objectifs :

- Soutenir et accompagner les enseignants dans le développement des compétences
 professionnelles reliées à l’utilisation des technologies à des fins pédagogiques.

- s’assurer du transfert des acquis des formations dans un contexte réel d’apprentis-
 sage qui est celui de la classe.

- consolider le réseau d’échanges des pratiques pédagogiques des enseignants.


Conditions ayant facilité ou compliqué la réalisation du projet

Conditions facilitantes :

- le fait d’avoir du temps pour permettre un accompagnement continu auprès des enseignants permet de se former, d’évaluer ses pratiques professionnelles et de se réajuster. Tout ça a permis une grande motivation et une appropriation du programme de formation de l’école québécoise par le personnel enseignant. Mais surtout, la compréhension et la mise en application du programme ont permis le développement de compétences, la différenciation, la compréhension du paradigme d’apprentissage et de culture de réseau.

- l’accompagnement en classe a particulièrement été efficace.

- le projet a favorisé les moments d’échanges entre enseignants.

- l’utilisation du portfolio numérique pour consigner les traces du développement de la compétence professionnelle.

- les moments de réflexion sur ce que c’est que de développer des compétences (autant celles des enseignants que celles des élèves).

- l’accès aux infrastructures (laboratoire d’informatique, aux techniciens, au secrétariat, à la photocopieuse, etc.)

- l’étalement des formations a permis d’assurer un suivi.

- la disponibilité de l’animatrice ou de l’animateur du service local du récit.

- la collaboration et le dynamisme de l’équipe d’enseignantes et d’enseignants.

- la flexibilité face aux besoins et aux intérêts des participantes et participants.

- la structure d’accueil (collation et dîner)

- la disponibilité des périphériques multimédias.

Conditions non facilitantes :

- le contexte de négociation qui a empêché de réaliser la dernière formation et le colloque régional.

-  l’instabilité du lien internet.

- les problèmes techniques en lien avec le cyberfolio.

- la limitation du poids des fichiers à téléverser dans le cyberfolio.

- l’accessibilité du traitement de texte word sur les postes du laboratoire d’informatique.

- un accès limité aux laboratoires d’informatique dans les écoles pour expérimenter et se perfectionner (manque d’ordinateurs).

- la convivialité du cyberfolio pour une clientèle en adaptation scolaire.


Recommandations

- Adapter l’interface du cyberfolio pour la clientèle de l’adaptation scolaire.

- l’accompagnement en classe et l’analyse réflexive en groupe : c’est la clé du succès ! Cela sécurise le personnel enseignant dans le développement de ses compétences professionnelles.




Résultats


- Cette formule d’accompagnement et de rencontres avec les enseignants a facilité et concrétisé l’intégration des tic auprès de leurs élèves.

- une meilleure compréhension du potentiel qu’offre l’utilisation d’un portfolio en classe en développant son propre portfolio professionnel.

- échanges éclairants sur la différenciation, la réforme et l’évaluation des apprentissages.

- échanges de matériel didactique et informatique, de projets, d’idées, etc.

- création de liens entre les participantes et les participants qui faciliteront l’émergence de projets de télécollaboration.

- partage sur l’appropriation de la réforme au primaire versus le secondaire.

- le développement de la compétence tic par les élèves.

- le développemetn de la compétence tic par le personnel enseignant.

- la réalisation de situations d’apprentissage.

- l’appropriation par le personnel enseignant de différents logiciels et périphériques de façon contextualisée.

- augmentation de la motivation d’élèves « en difficulté » à exécuter des tâches en écriture.


Adresse


En tout temps les personnes responsables de ce projet peuvent nous faire parvenir un exemple (gratuit) du résultat de leur démarche( lien internet ou document) et nous serons heureux d’en faire un lien à partir de cette page.
ldrecitas@csdm.qc.ca
 


 



 retour aux projets de l’An 3