Accueil du site* Publications officielles MELSMesure 30054Bilans-An 4
Des jeux pour parler

Responsable du projet : Sylvianne Parent

École Cardinal - Léger
Commission Scolaire de la Pointe de l’Île
Montréal

Élèves dysphasiques, préscolaire

Description du projet


Les élèves dysphasiques peuvent apprendre au même titre que les élèves du régulier. Ils sont curieux et fascinés par l’apprentissage des TIC. Ils ont toutefois besoin, plus que tout autres élèves, d’une démarche structurée, micro graduée et très contextualisée pour intégrer de nouveaux apprentissages. Le défi, lorsqu’on leur enseigne, est de dégager l’essentiel et souvent l’implicite afin de leur permettre de s’approprier plus facilement les connaissances, stratégies et compétences au programme. De plus, ils ont besoin de répétitions pour bien ancrer leurs apprentissages et les décontextualiser graduellement (par exemple : en parler, les préciser, faire des liens, généraliser, etc.).

Ceci dit, l’improvisation pédagogique est rarement gagnante ! Il est donc nécessaire, pour l’enseignante, de prendre le temps de s’approprier ces technologies, d’en imaginer des applications pédagogiques et de concevoir des scénarios d’apprentissage adaptés aux caractéristiques des élèves et qui laissent une liberté d’action au plan de la différenciation entre les élèves (les profils sont parfois très différents selon qu’il y ait ou non des déficits associés à la dysphasie).

Le projet voulait permettre, tant à l’enseignante qu’aux élèves, d’expérimenter une variété d’outils technologiques et de les réinvestir dans trois projets intégrateurs où les élèves devaient fabriquer des jeux avec différentes intentions. Les élèves ont été amenés à réutiliser des contenus d’apprentissage abordés au travers de thèmes et à développer leurs compétences TIC pour construire, partager, décrire, expliquer, diffuser, puis finalement, évaluer leurs projets et leurs produits, c’est-à-dire, les jeux. Le projet s’est articulé surtout autour du domaine général de formation orientation et entrepreneuriat.

L’intention pédagogique était de permettre aux élèves d’expérimenter des moyens de communication variés, d’apprécier l’apport des outils informatiques dans la réalisation de leurs projets et de multiplier les situations où les élèves peuvent communiquer ce qu’ils ont appris à différentes personnes (favoriser la décontextualisation). De plus, comme les jeux ont un attrait particulier pour les enfants du préscolaire, ils peuvent être une bonne voie d’entrée pour susciter des situations d’intégration des élèves dysphasiques avec la clientèle régulière.

Le projet visait aussi à développer des outils et procédures adaptés aux élèves dysphasiques lors de l’enseignement des TIC. Il s’est inspiré des projets présentés au Récit du préscolaire tout en y apportant un souci de différenciation pédagogique.

À cet effet, plusieurs personnes ont participé au projet afin de partager leur expertise et offrir un support aux élèves ou à l’enseignante :

• Conseiller pédagogique et conseillère pédagogique du Service local du Récit,
• Conseiller Technique du Service local du Récit,
• Orthophoniste, éducatrices et stagiaire en adaptation scolaire
• Ressource extérieure en ergothérapie pour des conseils au sujet de certaines adaptations ergonomiques et pour le développement d’habiletés motrices et perceptuelles particulièrement utiles dans l’exploitation des TIC. 

Nous avions projeté d’utiliser SPIP comme plateforme de travail télécollaboratif pour l’ensemble des intervenants mais l’enseignante n’a pas retenu l’idée pour cette année. Il y avait beaucoup d’outils à s’approprier et l’enseignante a jugé que le courrier électronique et les voies de communication régulières pouvaient être utilisées avec efficacité.


Objectifs 

Le projet a sensibilisé les élèves à plusieurs domaines de formation mais c’est autour du domaine de l’Orientation et de l’entrepreneuriat que le projet s’est articulé plus particulièrement. Il a servi de fil conducteur durant toute l’année scolaire. Au terme du projet, les élèves ont évolué au niveau de trois axes de développement de ce domaine.

• Conscience de soi, de son potentiel et de ses modes d’actualisation
• Appropriation des stratégies liées à un projet
• Connaissance du monde du travail, des rôles sociaux, des métiers et des professions

Autres axes qui ont pu être développés par le projet.

Santé et bien-être : Conscience de soi et besoins fondamentaux
(sécurité, le corps et ses besoins, les sens), (parallèle entre les besoins des animaux et les besoins des humains), (l’environnement et les dangers climatiques).

Environnement et consommation : Stratégies de consommation et d’utilisation responsable de biens et services. (distinction entre désirs et besoins, source d’influence liées à la consommation, stratégies pour éviter le gaspillage)

Médias : Appréciation des représentations médiatiques de la réalité, qualités esthétiques des productions médiatiques, appropriation du matériel et des codes de communication médiatique. (Explorer différentes formes d’expression (images, sons, écriture, mouvements) et les techniques de productions, évaluer, comparer la qualité des productions).

Vivre- ensemble et citoyenneté : Engagement dans l’action dans un esprit de coopération et de solidarité. (Principes, règles et stratégies de travail d’équipe)


suite