Accueil du site* Publications officielles MELSMesure 30054Bilans-An 5
Les fossiles de Madeleine-de-Verchères

Responsable du projet : Nathalie Forget

École Madeleine-De-Verchères, Commission scolaire de Montréal

Difficultés langagières, primaire 2è cycle


Description du projet :

En suivant les étapes d’une démarche scientifique, les élèves ont réalisé un projet d’envergure au sujet des fossiles. Il s’agit d’une classe spéciale d’élèves ayant des difficultés langagières et pour qui le sentiment de reconnaissance est très important. D’abord, les enfants se sont posés des questions et ont émis différentes hypothèses au sujet des fossiles. Dans un deuxième temps, les élèves ont reçu la visite en classe d’un paléontologue qui leur a présenté son métier. Il a ensuite accompagné les élèves lors d’une sortie où ils ont fait une véritable collecte de fossiles à l’aide d’une trousse du paléontologue et d’un carnet de bord conçus par les enfants. Enfin, le groupe a fait une visite guidée au "Club de minéralogie de Montréal" . Ainsi, les enfants ont pu recueillir suffisamment d’informations pour répondre à leurs questions de départ et pour valider leurs hypothèses.

Ensuite, les élèves devaient présenter les résultats de leur collecte d’informations. Pour ce faire, ils ont bénéficié d’un support informatique important grâce à M. Michel Mayrand, personne ressource dans ce domaine. Ce dernier a donc appris aux élèves à se servir d’outils informatiques tels que le proscope, l’appareil photo numérique, le numérisateur et un logiciel simple de présentation "PowerPoint". Grâce à l’accompagnement soutenu de M. Michel Mayrand et à l’accessibilité d’un matériel adéquat fourni pour l’occasion, les élèves ont produit des documents "PowerPoint" qui s’ajouteront sur le site Internet de l’école et qui serviront principalement à la création d’un DVD d’informations. De plus, ces documents "PowerPoint" supporteront l’animation des élèves au Symposium des sciences de la CSDM. Parallèlement à cela, les élèves ont conçu des collections complètes de fossiles qui seront vendues au magasin d’articles scolaires "Brault & Bouthillier". Le DVD d’informations accompagnera le matériel. Cela est possible grâce à la collaboration de M. Éric Patenaude qui a offert un soutient essentiel à la mise en marché du produit. Ainsi, les enfants auront la fierté de voir rayonner le fruit de leur travail en sachant toute la contribution scientifique qu’ils auront apportée aux milieux scolaires.






Objectifs visés

1. Développer la compétence langagière des élèves en français.

2. Permettre aux élèves d’exploiter les technologies de l’information et de la communication.

3. Développer des compétences propres à la science et à la technologie chez les élèves.

4. Favoriser l’estime de soi de chaque élève.

5. Développer des habiletés relatives au travail d’équipe chez les élèves.

6. Initier les élèves à la création d’un produit et à sa mise en marché.

Liens avec le Programme de formation :

Domaines généraux de formation :
 Orientation et entrepreneuriat
 Conscience de soi, de son potentiel et de ses modes d’actualisation
 Appropriation des stratégies liées à un projet
 Médias
 Appropriation du matériel et des codes de communication médiatique

Compétences transversales :
 Exploiter l’information 
 Exploiter les technologies de l’information et de la communication
 Coopérer
 Communiquer de façon appropriée

Compétences disciplinaires :
 Science et technologie
 Mettre à profit les outils, objets et procédés de la science et de la technologie
 Communiquer à l’aide des langages utilisés en science et en technologie
 Français
 Lire des textes variés
 Écrire des textes variés
 Communiquer oralement

1. Mise en situation : Les idées initiales : Qu’est-ce qu’un fossile ?

Les enfants débutent par une tempête d’idées au sujet des fossiles. Ensuite, ceux-ci font des comparaisons entre des roches et des fossiles (apportés par l’enseignante). Les élèves font alors une première classification à partir de leur première perception et tentent ainsi de définir ce qu’est un fossile. Enfin, les élèves font de nouvelles classifications selon d’autres critères et ils modifient la définition du fossile au besoin.

2. Réalisation : hypothèse et préparation de la collecte

Par l’observation d’un fossile et par la formulation d’hypothèses, les élèves sont amenés à prendre conscience de l’environnement du Québec et plus particulièrement de Montréal plusieurs miliers d’années auparavant. Ensuite, les enfants classent à nouveau les fossiles que l’on peut trouver ici et ils expliquent les différentes catégories auxquelles ils ont pensées. Pour comprendre le principe de formation du fossile, les élèves vivent des expériences d’arts plastiques comme le modelage et les empreintes. Enfin, les élèves préparent "La trousse du paléontologue" en vue d’une éventuelle collecte. Pour ce faire, ils identifient le matériel idéal pour chercher des fossiles (des gants, une brosse à dents, etc.) et ils confectionnent un carnet de bord pour prendre des notes lors de leur future exploration.

 La collecte de fossiles

L’enseignante organise une sortie où les enfants sont accompagnés par un paléontologue de métier, M. Albert Cornu. À l’aide de "la trousse du paléontologue" et du carnet de bord qu’ils ont bâtis, les enfants font un travail de recherche, de collecte et d’identification des fossiles. Dans un deuxième temps, l’enseignante organise une visite au "Club de minéralogie de Montréal". Les élèves rencontrent à nouveau le paléontologue où ils font l’apprentissage du métier et des fossiles. Ainsi, ces nouvelles connaissances permettent aux élèves de revenir sur leurs hypotèses de départ.

Le traitement de l’information : conception d’une page Web et élaboration de collections de fossiles

Pour traiter l’information obtenue, les élèves bâtissent des collections complètes de fossiles. De plus, ils élaborent des pages "PowerPoint" pour transmettre leurs nouvelles connaissances. Pour ce faire, ils sont encadrés par une personne ressource en informatique : M. Michel Mayrand qui leur apprend à utiliser plusieurs outils informatiques tels que le proscope, la caméra numérique, le numérisateur ainsi qu’un logiciel simple de présentation "PowerPoint".

 3. Conclusion : Communication des résultats et entrepreneuriat

Les enfants utilisent la présentation "PowerPoint" pour l’ajouter au site Web de l’école, pour animer un atelier lors du "Symposium des sciences" et pour créer un DVD d’informations. Enfin, les collections de fossiles, incluant une copie du DVD, seront vendues chez "Brault & Bouthillier" grâce à la collaboration de M. Éric Patenaude. Le produit apparaîtra alors dans le prochain catalogue du magasin d’articles scolaires.


Ce qui a facilité la réalisation du projet :

1. Le budget est une condition facilitante :
 a. Permet la libération des enseignants pour faire une planification solide du projet.
 b. Permet la libération des enseignants pour recevoir des formations et de l’accompagnement relié au projet.
 c. Permet l’implication de plusieurs personnes ressources à différentes étapes de la réalisation du projet.
 d. Permet l’accès à du matériel adéquat et nécessaire à la réalisation du projet.

À ce sujet, l’attente du dernier tier de la subvention est une condition qui complique la réalisation finale du projet.

2. Une bonne planification est une condition facilitante :
 a. Déterminer des objectifs clairs.
 b. Déterminer un calendrier du déroulement du projet.
 c. Déterminer un mode de fonctionnement en classe (ce qui se fait en équipe, ce qui se fait seul).
 d. Communiquer avec les personnes ressources : faire des réservations s’il y a lieu.
 e. Inventaire du matériel requis pour l’enseignant et pour les élèves.

3. La collaboration avec différentes personnes ressources est une condition facilitante :
 a. Former les enseignants sur l’utilisation de différents outils et programmes informatiques (ex. : proscope,
 PowerPoint)
 b. Accompagner de façon soutenue les enseignants et les élèves tout au long de la réalisation du projet.
 c. Permet l’accès à des appareils technologiques de pointe

4. L’accès à du matériel fonctionnel et en quantité suffisante est une condition facilitante :

 a. Proscope à air haute résolution
 b. Un portable par équipe de deux élèves
 c. Programme à jour, récent, qui fonctionne bien et qui est facile d’utilisation pour les enfants.

5. L’entraînement en vue de développer des habiletés coopératives de partage des tâches est une condition
 facilitante :

 a. Principe de "chacun son tour".
 b. Retours fréquents en groupe avec l’enseignante sur le travail d’équipe.

6. Le travail en dyade est une condition facilitante :
 a. Facilite le partage équitable des tâches.
 b. Facilite la gestion des conflits.


Recommandations

1. S’assurer d’une planification de départ claire et précise.

2. Faire preuve de rigueur dans le déroulement du projet.

3. Respecter les échéances.

4. Harmoniser le travail d’équipe entre les adultes de l’école et les différents partenaires.

5. Que l’enseignante accorde une grande disponibilité pour le projet.

6. Obtenir un budget suffisant pour permettre les trois points suivants :

a. Libérer l’enseignante entre autres pour planifier le projet et pour recevoir des formations spécifiques.

b. Faire appel à des personnes ressources compétentes entre autres pour former les élèves et l’enseignante et
 pour les accompagner tout au long de la réalisation du projet.

c. Utiliser du matériel de pointe, fonctionnel et facile d’utilisation en quantité suffisante pour les élèves.

7. Permettre l’achat de livres ou documents d’informations quelconques qui permettraient aux élèves de compléter leurs informations par des lectures.



Résultats obtenus

1. Présentation d’un atelier au Symposium des sciences :

2. Création d’un DVD d’informations et d’un site Web (adresse du site à venir) :

3. Création de plusieurs collections de fossiles qui seront mises en marché.

4. Publication du produit dans le catalogue du magasin d’articles scolaires "Brault & Bouthillier".

Démontre que les élèves manipulent des outils propres à la science et aux technologies de l’information (trousse du paléontologue, proscope, numérisateur, caméra numérique, un logiciel "PowerPoint").

Démontre que les élèves réalisent un projet en suivant les étapes d’une démarche scientifique.

Démontre que les élèves utilisent un langage propre à la science et aux technologies de l’information.

Démontre que les élèves utilisent de bonnes habiletés de communication orale et écrite pour transmettre leurs résultats de recherche.

Démontre tout le rayonnement du projet en dehors de l’école pour les autres milieux scolaires.

Démontre l’accomplissement personnel de chaque élève par leur contribution au projet. On parle d’un sentiment de fierté, d’un sentiment d’appartenance et d’un estime de soi plus élevé chez les élèves.

On peut affirmer que les objectifs de départ sont hautement atteints.


Adresse pour voir les résultats et le matériel produit

http://www2.csdm.qc.ca/MDV/classes/maryse_et_nathalie_0607/index_fossiles.html






retour aux projets de l’an 5