Accueil du site* Publications officielles MELSMesure 30054Bilans-An 6
La nutrition en quatre saisons

Clientèle :

Un premier groupe d’enfants âgés entre 8 et 11 ans ( 1er cycle) et un deuxième groupe d’enfants âgés entre 10et 12 ans ( 2è cycle) : milieu multi-ethnique composé de nouveaux arrivants en voie d’intégration et à revenu sous le seuil de pauvreté.

Personne responsable : Carole Désilets, enseignante ressource TIC

Commission scolaire de Montréal, école Barclay

Résumé

« La nutrition en quatre saisons » est un projet qui vise à informer et à conscientiser les élèves sur les bienfaits d’une saine alimentation, au meilleur coût. Par ce projet, nous désirons améliorer les habitudes alimentaires de nos élèves afin de maximiser leur concentration en classe et ainsi favoriser leur réussite scolaire.

Tout au long du projet, les élèves auront développé les compétences informatiques nécessaires à la diffusion de leurs découvertes sur le site Internet de l’école.

Le projet offre aussi aux enseignantes la possibilité de développer de nouvelles compétences en informatique et de les intégrer dans leur enseignement.


Objectifs

Notre objectif principal est de conscientiser nos élèves sur les bienfaits d’une saine alimentation.

a) Pour parvenir à cet objectif, nous devons d’abord connaître ce qu’est une saine alimentation, nous privilégions la recherche d’information sur Internet et auprès de personnes ressources de notre milieu (ex. : infirmière).

b) Nous favorisons la consommation de produits frais de saison provenant du Québec puisque ces élèves ne connaissent pas toujours les produits d’ici. Cette partie du projet a été appuyée par différentes sorties pour faire connaître les activités reliées à l’alimentation saisonnière (ex. : visite du marché du quartier, visite à la ferme et cueillette d’asperges). L’activité « panier d’épicerie » apprend aux élèves à reconnaître les produits de saison qui sont les plus économiques soit en utilisant les circulaires des marchés d’alimentation ou leur site Internet et en comparant les prix.

c) Les élèves ont élaboré des menus variés et nutritifs pour chacune des saisons avec des produits d’ici. Ils ont expérimenté et goûté leurs recettes.

d) Ils ont appris à développer leur jugement critique face à la publicité et à faire des choix plus judicieux en lisant l’information nutritionnelle sur l’étiquette lorsqu’ils choisissent des produits à l’épicerie.

e) Pour chacune des saisons, les élèves ont diffusé leurs découvertes, leurs recettes et les photos de leur sortie sur le site Internet de l’école et ainsi développé plusieurs compétences informatiques.

f) Nous avons aussi beaucoup insisté pour que nos élèves prennent un déjeuner complet avant de venir à l’école.

Déroulement

Activités à réaliser pour chacune des saisons :

1) Établir un menu avec des aliments de saison.

2) Réaliser notre menu et le goûter.

3) Information avec une personne ressource (infirmière), sur Internet et à partir du guide alimentaire canadien.

4) Activité le panier d’épicerie : activités sur le prix des aliments à partir des circulaires ou sites Internet et à partir de l’émission « l’épicerie »

5) Sortie en lien avec notre projet de menu.

6) Intégration du français : apprentissage de mots de vocabulaire avec l’aide d’une méthode basée sur la PNL (personne ressource : psychologue), rédaction de capsules d’information sous forme de « saviez-vous que… ».

7) Intégration des mathématiques (mesurer, établir le coût d’un menu, analyser les résultats d’un sondage).

8) Intégration des TIC : recherche d’information sur Internet, jeux éducatifs en lien avec l’alimentation, élaboration de notre site web avec les 4 rubriques suivantes : présenter notre menu et nos recettes, capsule sur un point d’information, activité interactive, petit reportage photo de notre sortie.

Activités en cours de projet :

Évaluation : sondage sur les habitudes alimentaires de déjeuner, en milieu et en fin de projet, bilan collectif mi-année et fin d’année,
Activités en fin de projet : situation complexe d’évaluation, autoévaluation finale.

Mode d’évaluation

1. Sondage sur les habitudes alimentaires du déjeuner en janvier et en mai. Nous avons demandé aux enfants ce qu’ils avaient mangé pour déjeuner, chaque aliment devait être placé dans le bon groupe alimentaire. Les résultats du sondage ont été présentés par un diagramme à bandes. Chaque élève devait répondre à un questionnaire afin d’en comprendre mieux les résultats.

2. Dictée hebdomadaire de mots et de phrases. La psychologue a introduit la PNL (programmation neuro linguistique) comme méthode d’apprentissage des mots de vocabulaire.

3. Retour sur l’émission « l’épicerie ». Discussion en groupe sur l’importance de nos choix alimentaires et de l’impact sur notre santé globale.

4. Bilan collectif en mi-année et en fin d’année. À partir de questions précises auxquelles les enfants devaient répondre, nous avons pu établir un portrait de l’influence du projet sur les nouvelles connaissances et habitudes des enfants et ainsi voir leur cheminement en deux temps de l’année. À partir de ce bilan, les enfants ont composé des capsules « Saviez-vous que… »

5. Situation complexe d’évaluation (élaboration d’un menu à partir des circulaires en ligne de la semaine sur le site mangezquebec.com et iga.ca). Consolidation de tous les apprentissages en TIC pour réaliser une planification de repas dans une journée. Recherche de recettes simples, recherche et comparaison de prix, utilisation de la calculatrice.

6. Évaluation TIC. Utilisation efficace d’un portable, recherche sur Internet, traitement de texte, logiciel de dessin KidPix, jeux éducatifs en ligne, utilisation de l’appareil-photo numérique, page web, initiation au tableur, sécurité sur Internet.

7. Observation des enseignants sur le comportement des élèves en classe, sur leur concentration, attention et estime de soi.

Moyens novateurs

Nous avons utilisé des moyens novateurs principalement dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Les enfants ont appris à utiliser efficacement un portable, à faire de la recherche sur Internet, utiliser le traitement de texte, dessiner avec KidPix, utiliser l’appareil photo numérique, créer une page web, remplir un tableau avec les données du sondage. Les enseignantes ont fréquemment utilisé un portable avec le projecteur canon pour présenter différentes activités aux élèves dont certaines capsules de l’émission « l’épicerie ».

Avec l’aide de la psychologue de l’école les élèves ont développé des moyens de mémorisation à travers l’apprentissage de mots de vocabulaire. Ces techniques d’apprentissage sont basées sur la méthode de programmation neuro-linguistique PNL.

Pour réaliser les différentes recettes, nos élèves ont dû apprendre des techniques de coupe, les termes de cuisine, le nom des principaux instruments de cuisine utilisés, les règles de sécurité de base, l’hygiène.

Pour réaliser ce projet nous avons utilisé des approches pédagogiques novatrices telles que l’enseignement coopératif, des groupes multiniveaux et multiâges, projet multidisciplinaire, différenciation pédagogique.

Nous avons eu la collaboration de l’infirmière de l’école pour informer les enfants sur des notions relatives à la nutrition et à la santé. Il y a eu un volet dégustation qui a permis d’explorer de nouveaux aliments dans les différents groupes alimentaires.

Conditions de réalisation

Nous avons particulièrement apprécié notre équipe de travail qui s’est avérée efficace et complémentaire ; le projet en a été d’autant plus agréable à vivre.

Le temps alloué à la préparation et à la formation a permis de se rendre beaucoup plus loin dans le projet.

L’enseignante ressource a apporté un grand support au niveau de l’informatique et de la planification.

Le projet s’est vécu en jumelant les deux groupes pour la plupart des activités, nous avons été agréablement surprises de la complicité qui s’est rapidement développée entre les deux groupes.
Nous avons pu bénéficier d’un local de regroupement vaste, éclairé et près du matériel informatique (laboratoire de portables). Grâce au nouveau budget accordé pour l’équipement informatique, nous avons profité de matériel récent et performant pour tous les élèves.

L’impossibilité d’accéder à la cuisine communautaire du quartier fut le seul imprévu majeur du projet. Cela nous a empêché d’exploiter le volet communautaire prévu. Par contre, nous avons eu un accès facile à la cuisine du service de garde de notre école pour réaliser nos menus de saison.

Bénéfices ou résultats

Nous croyons que le projet a eu un impact appréciable dans les familles de nos élèves. Nous avons observé que les enfants ont fait l’essai de nouvelles recettes avec leurs parents, qu’ils ont apporté des changements dans le choix de leurs produits alimentaires (par exemple l’achat de jus plutôt que de boissons, céréales moins sucrées, achat de nouveaux produits pour des collations plus santé), qu’ils consultent plus fréquemment les circulaires de la semaine (version papier ou Internet), qu’ils ont changé leurs habitudes de loisirs pour des activités plus physiques.

Nous avons observé une plus grande conscientisation de la valeur nutritive des aliments et de l’impact négatif d’une mauvaise alimentation chez nos élèves.

Suite à plusieurs activités de sensibilisation à l’importance de bien déjeuner, nos sondages nous ont permis de constater des changements dans les habitudes de déjeuner de nos élèves (plus d’élèves déjeunent, les déjeuners sont plus complets) ; il est possible de consulter les résultats des sondages sur notre site web).

La plupart des élèves se sont ouverts à goûter de nouveaux aliments et ont montré de l’intérêt à explorer des recettes. Avec les connaissances acquises, les élèves sont capables de donner des conseils.

Ce projet d’alimentation combiné avec la PNL a permis aux élèves de découvrir qu’ils avaient du pouvoir sur leurs apprentissages, leur santé, leur bien-être et la réalisation de leurs rêves.
Les enfants ont développé des habiletés en informatique, plus particulièrement dans la recherche sur Internet pour la sélection d’informations pertinentes, ils ont découvert la possibilité d’apprendre par des jeux Internet, ils ont élargi leur utilisation de l’informatique en se l’appropriant comme un outil de travail autre que le clavardage et le jeu. Ils sont plus autonomes dans l’installation du matériel. Ils ont compris qu’Internet est un excellent outil de communication qui doit être utilisé de façon sécuritaire à la maison comme à l’école.

Recommandations

Nous croyons que ce projet doit être vécu avec des activités et des moyens variés : faire des recettes, recevoir de l’information de différentes façons (émission « l’épicerie », personne ressource, transmission par les enseignantes et les pairs, guide alimentaire canadien, mots-étiquettes, jeux éducatifs sur Internet), participer à l’élaboration du site web (concours de dessin à l’ordinateur, entrée de données dans un tableau, prise de photos lors des sorties, textes variés), faire des sorties, déguster de nouveaux aliments, résoudre des problèmes en rapport avec le prix des aliments et la planification des repas.

Il serait important dès le début de l’année de donner de l’information aux parents, de spécifier nos attentes (ex. : l’importance de bien déjeuner pour une meilleure concentration et une réussite), de distribuer le guide alimentaire aux familles pour l’explorer avant le début du projet.
Il est important de s’assurer d’avoir un lieu physique adéquat, spacieux pour les rencontres en grand groupe et aussi un espace cuisine pour permettre la réalisation des recettes.
Un incontournable, les mots de vocabulaire qui permettent de garder le lien au quotidien avec le projet.

S’assurer d’établir un bon réseau de collaboration de personnes ressources plus particulièrement en informatique.

Ce projet déposé en entier sur le site de notre école a l’avantage de pouvoir être utilisé en tout ou en parties selon les besoins et d’être adapté pour le 2e ou le 3e cycle.

Adresse du projet

Nous avons élaboré un site web sur lequel vous retrouverez : un résumé du projet, le scénario pédagogique et les compétences du programme visées, une page ressources pour les enseignants avec une liste des livres et des sites web consultés ainsi que du matériel format PDF que nous avons créé (mots-étiquettes, questionnaire sondage, situation complexe d’évaluation et autres activités), les bilans des élèves et les résultats du sondage sur les habitudes alimentaires du déjeuner.

Pour chacune des saisons : le menu et les recettes illustrées réalisées par nos élèves, une page « Saviez-vous que » avec de petites capsules d’information, un reportage-photos commenté pour chacune de nos sorties ainsi qu’une activité interactive.
 

http://www2.csdm.qc.ca/barclay/projenfants/2ecycle/nutrition/bienvenue.html




retour à l’An 6