Accueil du site* Publications officielles MELSMesure 30054Bilans-An 6
Écomédiatic

Clientèle

Élèves intégrés dans 13 classes régulières et ayant d’importantes difficultés d’apprentissage ou de comportement avec ou sans handicaps physiques. Une grande proportion d’élèves n’ont pas le français comme langue maternelle et la plupart sont issus de familles économiquement défavorisée.

Personnes responsables :
Réal Gingras, Ressource TIC ,Georges Théberge, Conseiller Pédagogique

Commission scolaire de Montréal, école Garneau

Résumé

Nous avons remarqué un grand enthousiasme chez les élèves concernant ce projet.Les élèves EHDAA ont profité d’un bon climat affectif dans leurs apprentissages et la relation avec leurs enseignants a été plus que positive. Les résultats de ce projet sont disponibles sur cette page :http://www2.csdm.qc.ca/garneau/Menus/6e/film6e/film6.html

Ce qui est ressorti de ce projet, c’est le dynamisme que chacun y a investi et la coopération qui s’est développée chez les élèves.

Ce projet nous a démontré qu’il serait assez simple de le proposer à une autre école dans la mesure où, par le réseau, il est maintenant très simple d’échanger nos contenus pour les améliorer. Autrement dit, nous avons remarqué un développement de la chronologie du contenu de l’histoire proposée et une diversité dans l’approche pédagogique numérique établie. Les élèves font attention aux mots et aux phrases écrites ou encore aux paroles prononcées s’il s’agit d’un document audio ou vidéo.

 L’élève a été actif dans le processus de décision, dans la planification, dans le choix des moyens, dans l’élaboration des critères d’évaluation et d’auto-évaluation et dans le réinvestissement des activités et des habiletés développées. Nous sommes prêts à proposer notre démarche à d’autres écoles. L’utilisation de la vidéo a été grandement augmentée. Le projet ayant trait à l’écologie, étant de grande actualité, nous a permis de traiter un grand nombre de sujet.

Objectifs

Le premier objectif de ce projet était de placer les élèves en difficultés d’apprentissage devant des outils informatiques leur permettant de développer du contenu interactif répondant aux objectifs tant disciplinaires que transversaux.Un autre objectif, qui nous tenait à coeur, était de permettre aux titulaires de ces élèves de s’approprier les outils informatiques nécessaires à la réalisation d’un document médiatique.

Ces deux objectifs inter reliés ont été abordés au travers des productions que nous avons réalisées.
- Écrire une histoire- Suivre une chronologie- Faire une recherche ou une composition d’images pour supporter l’histoire inventée.- Manipuler les différentes fonctions des différents logiciels utilisés.- Encadrer le travail par la supervision de la ressource TIC dédiée au projet.

Nous pourrions dire que d’autres sous objectifs ont ainsi été atteints.- Démystifier l’ordinateur- Faciliter son utilisation- Valider les contenus- Rechercher l’information pertinente- Utiliser les bons formats- Manipuler le clavier , la souris, les dossiers, les fichiers, etc. Autrement dit, au fur et à mesure que le projet avançait nous avons réalisé que d’autres objectifs s’ajoutaient et que les découvertes des différents menus des logiciels nous permettait de développer notre esprit créatif et d’utiliser ces mêmes menus pour augmenter nos situations nouvelles d’apprentissage.Bref, nous étions placé dans une situation où nous découvrions tous les jours de nouvelles façons d’apprendre et tout cela dans un processus continu.

Déroulement

Les membres du personnel de l’école Garneau sont maintenant davantage engagés dans des activités pédagogiques qui contribuent à l’atteinte des orientations du Projet éducatif de l’école en faisant de plus en plus appel aux multiples applications des TIC en classe. Nos élèves sont donc déjà familiers à une utilisation variée des TIC ( Diaporama, intégration d’images et de dialogues, sauvegarde de documents, audio, vidéo, etc.). Nous avons intégré les technologies de l’information et de la communication avec tous élèves en difficulté en vue de reproduire ce qui a été entrepris.De septembre à décembre 2007 nous avons :- Offert des formations, des perfectionnements TIC et de l’accompagnement pour le personnel, par le biais du RÉCIT/local et de l’université participante.- Les enseignants ont eu à expérimenter avec leur groupe d’élèves (EHDAA). Ceux-ci ont été les responsables de la production et de la diffusion et ont été accompagnés par les autres élèves (non EHDAA) sous forme de tutorat.- Objectivation de l’expérimentation pédagogique.

Janvier à mai 2008 :

- Suivi des formations, des perfectionnements et de l’accompagnement TIC.- Au fur et à mesure que les projets se sont déroulés, la situation s’est bonifiée.- Expérimentation des situations et objectivation.

Fin mai 2008 :

- Rencontre/bilan de l’utilisation des TIC auprès des EHDAA : Évaluation du processus et des résultats attendus.- Tout au long de l’année, nous avons poursuivi les formations, les perfectionnements et l’accompagnement du personnel et des élèves. (RECIT)

Modes d’évaluation

Il va de soi que chacun de nos enseignants a apprécié de pouvoir intégrer les TIC en classe. En ce sens, la mesure 30054 a grandement contribué à favoriser l’intégration de ces compétences chez nos enseignants, pour aider les élèves à développer leurs propres compétences.

Nous avons cependant observé que plusieurs projets n’ont pas démarré rapidement cette année.
Plutôt que de se répartir sur l’ensemble de l’année pour permettre une diffusion, comme on dit, au fur et à mesure sur le web, pour en assurer des mises à jour régulières, certains ont commencé à se pencher sur leur projet de la mesure 30054 après la relâche de mars ce qui a abouti à une forte concentration du travail à effectuer entre autres pour les ressources TIC. Quelques autres, par contre, ont travaillé de façon plus continue : réflexion, exercices en classe, rétroactions puis démarrage du projet comme tel, échelonné dans le temps. Nous avons même observé que certaines équipes ont concentré leurs réalisations sur un très court terme, intensivement, plutôt au début de l’année.

Nous avons observé que les élèves se responsabilisent dans plusieurs tâches de ce projet.

Ils peuvent se brancher sur leur compte à partir du portail, ainsi que de participer à ce qui est proposé par la mesure 30054. Leur motivation est grandissante. L’encadrement qu’on leur propose est adéquat et plusieurs développent des compétences interactives. Le contenu prend de l’importance.

Moyens novateurs

L’essentiel dans ce type de projet est de favoriser une pérennité. S’il y a innovation , il s’agit d’une innovation au niveau de l’évolution des mentalités d’une part chez le personnel et d’autre part sur l’adaptation scolaire
que nous permet l’intégration des TIC. Il faut passer de l’étape ponctuelle du développement de ce type de projet à une étape continue de l’utilisation en ligne, par la classe, des différentes fonctions interactives du réseau.

Une ressource humaine dédiée pour la bonne marche à l’intégration des TIC a grandement contribué à la réussite du projet.

Depuis déjà deux années que la mesure 30054 est implantée dans notre école, nous observons l’apparition d’un contexte favorable avec les usages, les attentes et la manière dont s’organise une information sur le web par la connaissance des hiérarchies réseaux, des protocoles et des types de formats de fichiers à être utilisés pour la bonne marche de la mise en forme des contenus sur le web. Une bonne connaissance de la grammaire html et du web favorise également les résultats attendus.

L’engagement de l’ensemble de l’équipe-école dans un processus permettant l’intégration des TIC pour fins d’apprentissage des élèves EHDAA, avec deux ressources TIC (enseignant ressource et RECIT), que cela soit intégré dans le projet éducatif et dans le plan de réussite de l’école, le tout en lien avec le développement des médias et d’un référentiel écologique à l’école , tout cela nous apparaît extrêmement novateur.

Conditions de réalisation

En plus de la ressource TIC dévolue par le RECIT dédiée au projet pour l’encadrement des profs , l’école Garneau a à son service une ressource TIC qui est libérée deux jours par semaine pour faciliter l’accompagnement des élèves. Cette ressource TIC sur place est l’orthopédagogue de l’école et, de par son intervention auprès des élèves en difficulté, porte une attention encore plus particulière à ce projet du fait même que ce projet s’adresse aux élèves en difficulté.

L’intégration des TIC devient donc une approche d’adaptation scolaire et par le fait même un élément supplémentaire de motivation. Cette ressource sur place est un élément facilitateur et il favorise une gestion des groupes et des classes qui ont travaillé au projet. Malgré cette présence quotidienne de l’orthopédagogue/ressource TIC , il n’en demeure pas moins que des difficultés techniques peuvent toujours se présenter.Nous avons su les régler avec l’aide occasionnelle d’une technicienne.

Dans le cas ou la ressourceTIC de l’école ne serait pas reconduite localement dans la prochaine année, nous recommanderions que la CSDM prévoit ce type de postes à même ses budgets.

Un lab, des appareils dans les classes, des chariots, un réseau. disque dur externe.
Malgré de vieux appareils, l’ensemble des projets ont pu être réalisés… Un nouvel appareil pour le multimédia a même été prévu. La planification continue facilite grandement la realisation des projets.

Bénéfices ou résultats

Nous avons observé que les élèves étaient, bien sûr, de plus en plus branchés à la maison. La mesure 30054, par la création de nos projets en classe, a permis aux élèves d’optimiser l’utilisation de leur ordinateur à la maison à des fins pédagogiques ou de communication.

Le réseau est omniprésent et, quand à faire, comme il sont de plus en plus en ligne à partir des machines de l’école ou de leur machine personnelle, il devient important d’assurer ce suivi en ligne. Des apprentissages se font aussi en ligne et des compétences se développent. Ce qui nous permet d’affirmer que nous aidons les élèves à développer leur autonomie.

Nous avons remarqué cette année que de plus en plus d’élèves utilisaient leur courrier électronique que leur propose le portail de la CSDM et que cette avenue devra être explorée davantage dans les années à venir.

Bref, cette mesure 30054 , a donné à tous un sérieux coup de pouce nous permettant de démontrer que l’intégration des TIC auprès des EHDAA, et des retombées que cela entraîne, est un véhicule favorisant l’adaptation scolaire par les apprentissages qui en découlent.

Recommandations

À la lumière des résultats obtenus, voici les recommandations que nous faisons pour la bonne marche de ce projet mais également pour que ce projet nous oriente vers une vision nouvelle quand vient le temps d’organiser cette nouvelle pédagogie numérique du réseau :

- s’associer, dans un premier temps, une autre école ou une classe du quartier ou d’ailleurs, s’assurer d’une ressource continue pour l’encadrement technopédagogique des projets de jumelage auprès des enseignants et des élèves.

- augmenter la communication réseau via un forum de discussion, un salon de clavardage et la mise en place d’une webcam.

- s’assurer d’un budget récurant pour la libération des enseignants.

- que cette mesure soit généralisée a l’ensemble des écoles de la province afin favoriser la communication réseau inter école, interclasse.

Diffusion du projet

Les productions des élèves sont accessibles à partir de la page web suivante pour l’année en cours 2007-2008

http://www2.csdm.qc.ca/garneau/Menus/6e/film6e/film6.html








retour à l’An 6