Accueil du site* Publications officielles MELSMesure 30054Bilans-An 6
Le Journalis-TIC

Clientèle :

Élèves du primaire et du secondaire : troubles langagiers, déficience intellectuelle, TED, pré-secondaire troubles langagiers, cheminement particulier , troubles d’apprentissage et /ou élèves à risque

Personnes-responsables : Danielle De Champlain, RÉCIT, Josée Roy, RÉCIT,François Rivest, RÉCIT, Éric Godbout, RÉCIT

Commission scolaire de Laval, de la Pointe-de-l’Ile, de la Baie-James, du Lac-Abitibi, Harricana



Présentation du projet :

Le journalis TIC est un journal créé pour les élèves d’adaptation scolaire. Il permet aux jeunes d’exprimer leurs opinions sur divers sujets de l’actualité. Il offre du même coup une belle vitrine sur tout ce qui se passe dans les écoles de plusieurs régions du Québec. Pourquoi un journal en adaptation scolaire ?
• Pour passer d’une culture d’isolement à une culture de partenariat et d’échanges
• Pour offrir une situation réelle de communication
• Pour faire connaître les bons coups, les expérimentations, les découvertes
• Pour valoriser le travail des élèves
• Pour permettre aux jeunes d’exprimer leurs opinions, etc.

Le but de ce projet était de mettre en valeur le travail des jeunes de l’adaptation scolaire. Nous voulions accroître leur estime de soi en leur proposant une tâche authentique dans laquelle ils prendraient plaisir à s’engager. Le journalisTIC est un journal qui se veut un outil de communication virtuel. Les internautes peuvent le lire en consultant le site Internet qui lui est dédié. Il comporte plusieurs rubriques : À la une, éditorial, lu, vu et entendu, je m’implique, les sports, ma région, mes héros, ma passion, opinions et humeurs, pour vous j’ai testé, qui sommes-nous ? Les journalistes qui ont participé au projet ont pu rédiger leurs articles dans la rubrique de leur choix en utilisant le moyen de communication qui leur convenait le mieux.

À titre d’exemple, ils pouvaient utiliser les moyens suivants :

• Texte seulement
• Texte et images , dessins, photos ou pictos
• Images, dessins, photos, pictos seulement
• Bande dessinée
• Vidéo
• Présentation sonore

Ce qui a été fait :

CS Baie James :
Il y a eu 2 sujets d’explorer pour la réalisation d’articles.
1- Découvrir un métier dans l’école ou à l’extérieur de l’école. (rendez-vous avec entrevue)
2- SAÉ l’école du rêve (de BIM) Texte argumentatif.

Environ 40 articles ont été rédigés pour chacun des sujets.

CS Laval :
12 enseignants et leurs élèves ont participé au projet Journalis TIC en 2008-2009
Environ 60 articles ont été rédigés. Les élèves ont rédigé en moyenne de 1 article chacun, certains en ont rédigé 2 ou 3. Les articles traitaient de sujets différents et plusieurs moyens technologiques ont été utilisés : dictaphone, numériseur, etc. Quelques élèves sont allés au cinéma et ont réalisé une critique de film. Certains ont utilisé le dictaphone pour enregistrer numériquement une interview sur le film qu’ils ont été voir. Depuis le début du projet (2007-2009), plus de 300 élèves ont participé. 25 enseignants ont accompagné ces élèves.

Cs de la Pointe-de-l’ïle
L’enseignante a fait 2 projets d’articles. Une oeuvre peinte et critiquée et un hommage.
Environ 20 articles ont été rédigés.

Cs Harricana
5 articles ont été rédigés

CSDLA
Le projet n’a pas eu lieu cette année. Une présentation d’une demi-journée (aux frais de la commission scolaire, pas dans le budget du journal) a eu lieu puis des divers facteurs ont fait que la réalisation du projet ne s’est pas poursuivie.

Objectifs

Le projet journalis TIC a été élaboré pour permettre aux élèves d’adaptation scolaire de : 

• passer d’une culture d’isolement à une culture de partenariat et d’échanges
• leur offrir une situation réelle de communication
• de faire connaître leurs bons coups, leurs expérimentations, leurs découvertes
• valoriser leur travail 
• leur permettre d’exprimer leurs opinions

Les objectifs fixés ont été largement atteints. Les élèves ont rédigé des articles sur des sujets qui les intéressaient. La tâche était signifiante pour eux parce qu’ils savaient qu’ils étaient lus par divers internautes qui par l’entremise du forum pouvaient réagir et écrire des commentaires aux différents articles. Le niveau de satisfaction des participants est très élevé. La preuve est sans aucun doute que plusieurs des participants des années antérieures ont demandé de poursuivre le projet cette année. Les participants de cette année ont également formulé cette demande.

Nous voulions également maximiser l’intégration des technologies par les élèves. Tout en respectant le niveau de difficulté des élèves, nous avons proposé des moyens adaptés pour chacun d’eux. Par exemple, pour l’élève en difficulté d’écriture, nous avons proposé l’utilisation du logiciel Audacity ou d’un dictaphone pour réaliser une entrevue journalistique. 


Moyens pédagogiques novateurs

Le fait d’écrire les articles dans Internet et que parents, amis et tous les internautes de la planète puissent les lire, est assez innovateur. Le fait aussi que les lecteurs puissent écrire des commentaires sur chacun des articles rend l’activité interactive. Les commentaires sont gérés par un modérateur (personne-ressource des RÉCIT) qui s’assure du caractère constructif de ceux-ci. Certains enseignants ont innové en utilisant un projecteur, un ordinateur portable, des outils Web différents, le logiciel Didapage pour écrire un conte, etc.

Les personnes-ressource des différents RÉCIT impliqués ont soutenu le projet et aidé les enseignants tout au long de celui-ci. Pour certaines commissions scolaires, il était possible de prêter des portables et un dictaphone pour réaliser des entrevues.

Autres ressources : journaux, livres , sites Internet, parents, amis, etc.
 

Résultats

Tel que mentionné à la section Problématique et objectifs, les objectifs fixés au début du projet ont tous été atteints. Les résultats obtenus sont à la hauteur de ce qui était espéré au départ.

Voici quelques commentaires émis par les enseignants :

- motivation accrue et sentiment de fierté observable.
- élèves motivés par un projet signifiant.
- les élèves se sentent compétents car ils écrivent dans un vrai journal.
- entraide

À la CS de la Baie James, l’utilisation de Journalis-tic pour finaliser la SAÉ a été un élément motivant pour les élèves.

Modes d’évaluation

Le projet représente pour les élèves une tâche authentique. Dans le contexte du renouveau pédagogique, ces derniers ont réalisé une tâche concrète en tant que journalistes qui écrivent pour une communauté d’internautes désirant en apprendre plus sur l’actualité et la vie scolaire. Tout au long du projet, les élèves ont été guidés par les enseignants qui ont assumé le rôle de rédacteurs en chefs. Ces derniers se sont assurés de la qualité des productions écrites.

Les bénéfices pour les jeunes journalistes ont été nombreux. La tâche proposée était valorisante et motivante. Il n’était pas difficile d’obtenir leur engagement. Notons également que le fait de travailler en collaboration avec des jeunes de toute la province ajoute un élément stimulant au projet. Cela a permis d’élargir les horizons et de connaître concrètement la vie des jeunes d’ici et d’ailleurs.

Un sentiment de fierté était observable ainsi qu’une grande motivation. Les élèves étaient motivés face à la tâche mais aussi face à l’ordinateur, outil qui les stimule énormément. Nous avons également remarqué une entraide chez les jeunes.

Déroulement

Les enseignants ont d’abord présenté le projet aux élèves. Ensuite, ils ont activé les connaissances antérieures de ces derniers en les questionnant sur le journalisme. Ils ont discuté des informations à connaître dans ce domaine. Ils ont réparti les rubriques entre les élèves selon les intérêts de ces derniers ou selon les sujets d’actualité à traiter. Les enseignants ont par la suite montré aux élèves comment rédiger les articles à l’aide de SPIP. Les journalistes ont rédigé leurs articles dans les diverses rubriques et ils ont proposé la publication de ceux-ci à leur enseignant. Les enseignants ont procédé à la révision des textes reçus. Ils ont publié les articles ou demandé aux élèves de revoir certains éléments des textes. Ils ont suivi une démarche pédagogique proposée par les conseillers pédagogiques.
L’équipe de personnes-ressources des RÉCIT a géré la publication du journal. 

L’échéancier a été respecté. 

Conditions particulières

CS de la Baie James

Pour la CS de la Baie James, l’accès au laboratoire et la lenteur d’accès au site Journalis-tic sont très problématiques. L’élément de nouveauté, de réaliser une activité sur Internet et le fait de pouvoir montrer à leurs parents les résultats sont des éléments très stimulants.

Dans la gestion des interventions, le contrôle des commentaires des élèves avant d’être publiés est laborieux. L’animateur Récit est toujours disponible pour accompagner et soutenir l’enseignante dans sa démarche. En début d’année, c’est l’animateur Récit qui présente le fonctionnement du site. 

Cs de Laval

Voici les éléments qui ont assuré le succès de ce projet :

- Soutien des personnes-ressources des différents RÉCIT
- Soutien du RÉCIT national d’adaptation scolaire
- Coffre à outils incluant toutes les démarches des élèves et des enseignants disponible sur le site
- Situations d’apprentissage complètes disponibles également sur le site.
- L’intégration du projet à d’autres projets déjà inscrits au programme était facilitant.
- Les rencontres avec la conseillère pédagogique ont aidé à mieux cerner le projet. Les outils Web et autres outils ont permis de contourner les difficultés reliées à la clientèle d’élèves.
- Une autre enseignante a trouvé qu’il était difficile de s’organiser lorsqu’il y a peu d’ordinateurs.
CSPÏ
 Horaire du labo à l’école secondaire Daniel-Johnson. C’était compliqué de réserver. Compliqué aussi de libérer l’enseignante pour planifier.

 

Ressources humaines

Les personnes-ressources du RÉCIT des commissions scolaires ont participé activement au projet. Elles avaient comme mission de former les enseignants participants sur les divers aspects du projet et de les soutenir tout au long de la durée de celui-ci.

Colette Paquin, du RÉCIT national en adaptation scolaire nous a également accompagnés et soutenus tout au long de l’année. Son rôle était de gérer le projet dans son ensemble, d’en assurer la diffusion et de nous aider lorsque des problèmes survenaient. Elle s’occupait également d’envoyer par l’entremise d’une liste de diffusion l’information relative au projet, les articles à la Une, etc.

Nous avons également bénéficié des services de la GRICS pour la résolution de problèmes techniques, de la mise à jour du site et des ajouts de divers plugiciels qui nous ont permis de présenter les nouveautés de cette année : jeux mots-croisés, bonhomme pendu, etc.

Recommandations

 

• L’utilisation du site de formation qui demeure un lieu de référence pour les utilisateurs est très utile. Le site du journal également est un lieu de référence qui comporte les coffres à outils des élèves et des enseignants.
o Site de formation : http://www2.cslaval.qc.ca/formation_apo/-JournalisTIC-
o Site du journal : http://recitadaptscol.qc.ca/journal/

• 1 journée de formation et une rencontre d’une autre demi-journée afin d’assurer un suivi sont nécessaires.

• L’accompagnement et le soutien tout au long du projet sont également des éléments essentiels.

 

Adresse du projet


http://www.recitadaptscol.qc.ca/journal/






retour à l’An 6