Accueil du site* Publications officielles MELSMesure 30054Bilans-An 6
TIC et TIC : une histoire d’enfants

Clientèle :

Élèves HDAA présentant des difficultés au niveau de l’apprentissage du français, langue seconde, plus particulièrement au niveau du vocabulaire réceptif et expressif.

Personne responsable:Nathalie Faille


Commission scolaire de Montréal, école des Nations


Résumé :


Le projet a été un soutien pour les élèves du premier cycle qui éprouvent des difficultés d’apprentissage en lecture et en écriture. Ces difficultés sont reliées à des problèmes de langage nuisant à l’apprentissage du français, langue seconde. Les élèves ont exploité différentes technologies de l’information et de la communication afin de construire une banque d’activités imagées et interactives en lecture et en écriture, à partir du vocabulaire enseigné en classe. Les élèves ciblés ont participé de façon active à la création, à la réalisation et à la présentation orale d’activités langagières signifiantes. Ces activités ont été adaptées à leur niveau et ont été bâties en fonction de leurs intérêts. La manipulation et le support visuel ont été privilégiés comme facilitateurs pour accéder aux apprentissages. 


Objectifs



Développer les compétences de lecture et d’écriture chez les élèves ciblés en les amenant à enrichir leur vocabulaire réceptif et expressif tout en explorant différentes technologies de l’information et de la communication.

Permettre aux élèves de développer leur autonomie face aux tâches académiques et à l’utilisation de l’ordinateur, de la caméra numérique, de la caméra vidéo, du canon ainsi que l’apprentissage de certains programmes.

Développer la motivation et l’imagination en regard de l’apprentissage du langage écrit.


Déroulement


Dès septembre 2007, les enseignants ont ciblé les élèves du premier cycle présentant des difficultés au niveau de l’apprentissage du français. Dans un deuxième temps, les élèves ont appris à utiliser l’ordinateur et à manipuler la souris. Par la suite, des activités en lien avec les apprentissages du premier cycle ont été élaborées par les élèves selon leurs intérêts et de leur vécu. Ces activités portaient sur les couleurs, les vêtements, les fêtes,etc… ces activités ont servi à stimuler l’apprentissage de nouveau vocabulaire significatif pour les élèves. Les élèves ont été initiés au traitement de texte ainsi qu’au transfert d’image. En fin d’année, les élèves ont été en mesure de fabriquer un livre exploitant les sons du premier cycle.


Mode d’évaluation

Élaboration d’une grille d’évaluation et d’observation du développement et des acquis des élèves en français et en informatique en tenant compte des échelles de niveau de compétences.

Auto-évaluation par les élèves en regard de leur satisfaction et de leurs apprentissages.


Moyens novateurs


Les élèves ont été impliqués à toutes les étapes du processus de création.

Création d’un livre de son :

Les élèves ont appris à reconnaître et à lire les sons du premier cycle, ils devaient par la suite trouver par eux-mêmes des mots significatifs représentant ces sons. Ils ont ensuite composé une courte histoire et importé des images pour créer leur livre de son. 

Le projet devrait durer 2 ans, c’est pendant le deuxième année que les élèves pourront faire l’activité de création de devinettes ainsi que l’élaboration d’activités de classification.


Conditions de réalisation


La libération d’une enseignante ressource pour l’élaboration des activités et l’accompagnement des élèves a été absolument nécessaire pour réaliser ce projet. Les orthopédagogues de l’école ont également contribué au bon déroulement du projet. 

L’intérêt des enfants a été une source de motivation pour les enseignants tout au long du projet.

La connaissance des technologies de l’information par les personnes impliquées est essentielle.

La lenteur du système informatique ainsi que la qualité du parc informatique ont nui au projet.

Bénéfices ou résultats



L’implication des élèves tout au long du projet a été remarquable, leur motivation a été maintenue pendant toute l’année scolaire, ce qui leur a permis de bien réaliser les différents projets. À la fin de l’année scolaire, les élèves ont élaboré un livre traitant des différents sons appris au premier cycle. Après avoir conçu son livre, chaque élève a fait une présentation à un groupe de maternelle.



Recommandations


Pour expérimenter ce projet dans une école, celle-ci devra être munie d’un bon parc informatique et avoir accès à des techniciens qualifiés qui pourront régler les problèmes techniques du système.

Les personnes impliquées doivent avoir une bonne connaissance des logiciels utilisés.

Une personne ressource doit être libérée pour être responsable de ce projet ; autant pour monter les activités que pour les mettre en place avec les élèves.

L’implication des orthopédagogues dans notre école a été d’une grande aide.









retour à l’An 6