Accueil du site*Modèle des fonctions d’aide
Choisir une aide technologique
Démarche pour choisir une aide technologique

appropriée aux besoins d’apprentissage de l’élève handicapé



Pourquoi attribuer une aide technologique ?


Certains besoins rencontrés par les élèves handicapés requièrent la mise en place d’aides technologiques de l’information et de la communication.Choisis adéquatement, ces outils permettent à l’élève handicapé de progresser dans le développement de ses compétences et lui offrent une chance égale et équitable de réussiren lien avec le Programme de formation de l’école québécoise. Plus spécifiquement, certaines aides visent à pallier une incapacité au plan physique. D’autres seront nécessaires pour faciliter les apprentissages ou suppléer à la communication orale ou écrite.



À quoi devrait servir l’aide technologique ?



Il est essentiel de garder à l’esprit que l’aide technologique devrait favoriser :

  • l’intégration scolaire et l’insertion sociale de l’élève handicapé ;
  • l’égalité des chances en permettant à l’élève d’accomplir des tâches scolaires normalement proposées aux jeunes de son âge ;
  • l’équité en donnant à l’élève handicapé les moyens de diminuer l’impact de ses limitations sur ses apprentissages ;
  • le développement des compétences de l’élève handicapé en lien avec le Programme de formation de l’école québécoise ;
  • l’autonomie et la participation active de l’élève handicapé.


Comment choisir l’aide technologique ?


Les valeurs d’égalité des chances et d’équité doivent guider les intervenants dans le choix des aides technologiques appropriées aux différents besoins de l’élève. Il s’agit d’un processus qui doit s‘élaborer en concertation dans le contexte de la démarche du plan d’intervention de l’élève par une équipe multidisciplinaire constituée : titulaire de la classe, orthopédagogue, ergothérapeute, orthophoniste, accompagnatrice, animateur du service local du Récit, conseiller pédagogique en adaptation scolaire.

 

  L’ensemble du processus est illustré par le schéma suivant  ../../../../../ecrire/FCKFiles/File...

En ce sens,il faut prendre en considération qu’il est important de :

  • mettre à profit l’expertise des intervenants concernés afin de déterminer les différentes aides technologiques susceptibles de répondre aux besoins identifiés. L’animateur du service local du RÉCIT (RÉseau de personnes-ressources pour le développement des Compétences par l’Intégration des Technologies) de la commission scolaire s’avère une ressource pertinente pour soutenir l’équipe ;
  • reconnaître les besoins particuliers de l’élève ainsi que les moyens actuellement mis en place pour favoriser ses apprentissages ;
  • identifier les différentes aides technologiques disponibles et évaluer dans quelle mesure l’aide choisie est la solution la plus appropriée ( Questions à se poser )pour diminuer l’impact des limitations de l’élève handicapé sur ses apprentissages ;
  • prévoir la formation du personnel et de l’élève pour favoriser une utilisation optimale de l’aide technologique choisie ;
  • assurer le suivi ( par exemple avec un Carnet TIC) de l’aide technologique sur les apprentissages de l’élève ;
  • planifier les transitions de façon à ce que l’élève puisse bénéficier d’une aide technologique adaptée à ses besoins, tout au long de son parcours scolaire. ( suivi du Carnet TIC, de l’équipement et des périphériques acquis si l’élève change de classe ou de milieu scolaire ) Identifier un répondant du dossier TIC de l’élève pour assurer le suivi du dossier de l’élève et de ses équipements ; réévaluer les besoins pédagogiques de l’élève et les solutions technologiques à chaque début d’année.
 

Un document du comité aide techno de la commission scolaire de l’Or-et-des-Bois