Accueil du site* Publications officielles MELSMesure 30054Bilans-An 8
Histoires adaptées à l’ordinateur

Clientèle  : Élèves Présentant Des Limites Motrices Graves Et Un Trouble Sévère De La Communication.

Personnes responsables : Annie Benoit Et Diane Brunet

CS de Montréal , École Victor-Doré

 

Présentation du projet

Les élèves visés par le projet présentent des limites motrices graves et un trouble sévère de la communication. Ils fréquentent l’école Victor-Doré. Ce sont des élèves qui ont besoin de service en suppléance à la communication. Ils utilisent un système de communication pictographique (tableau et aide technique à la communication). Certains peuvent pointer grossièrement les pictogrammes, d’autres communiquent avec les yeux par encodage visuel. Ils sont dans une classe de huit élèves et font des apprentissages qui se situent au début du premier cycle. En raison de leurs atteintes motrices et neurologiques, ils présentent de grandes difficultés d’apprentissage. L’apprentissage de la lecture s’avère très ardu. Du fait de leur handicap moteur, leurs expériences concrètes de lecture sont limitées. Dès leur entrée à l’école, ils arrivent avec ce retard. De plus, de par leur trouble sévère de la communication, ils ne peuvent produire de mots, faire des rimes, lire à voix haute…
Ce projet a pour but de donner accès à la lecture et de permettre une participation active des élèves non oraux.
Pour ce faire, dans un premier volet, nous avons adapté 15 livres à l’ordinateur afin de permettre à l’enfant, de faire une lecture autonome (tourner les pages lui-même et entendre le texte). Chacune des histoires a été développée sous forme de trois activités d’apprentissage plutôt que 4 (voir point « déroulement ») :
- lecture simple (15 histoires complétées)
- lecture avec pictos et tableaux de pictogrammes permettant de commenter l’histoire (15 histoires complétées)
- lecture avec activités en lien avec l’histoire (8 histoires complétées sur 15)

Dans un deuxième volet, les élèves ont composé 3 histoires plutôt que 4 qui ont été imagées par un illustrateur et qui devront être adaptées à l’ordinateur sous forme des trois activités d’apprentissage.
 

Problématique

Considérant que :
-peu d’élèves présentant un handicap moteur avec des troubles sévères de la communication développent les compétences requises pour la lecture ;
-les jeunes enfants non oraux, de par leurs limites motrices, n’ont pas directement accès aux livres et ne peuvent participer activement lors d’une lecture à moins d’avoir un accompagnement soutenu d’un intervenant qui tient le livre pour eux ;
-au niveau de la famille, ces enfants ont moins d’opportunités de lecture, leurs parents diminuent leurs exigences et ont souvent d’autres priorités que la lecture (coleman, 1992) ;
-au niveau expressif, les enfants communiquent avec les pictogrammes de leur tableau ou de leur aide technique à la communication. par contre, ce mode pictographique est peu utilisé au niveau réceptif. Cette lacune ne permet pas de valoriser le mode de communication de l’enfant ;
-les élèves non oraux ont un vocabulaire peu étendu. ils manquent d’expériences dans des situations variées et leurs connaissances sur le monde sont limitées.

Notre projet permettrait donc :
-de créer une bibliothèque comportant environ 18 histoires adaptées à l’ordinateur incluant un accès adapté, une synthèse vocale et l’intégration des pictogrammes utilisés par l’élève pour communiquer.
-d’intégrer la technologie dans le processus de l’apprentissage et de la pratique de la lecture : seule possibilité qui permette à l’élève d’être autonome lors de la lecture d’un livre.
-d’utiliser ces livres avec les élèves du préscolaire, les élèves qui sont au début des apprentissages du premier cycle du primaire, et certains élèves présentant une déficience intellectuelle moyenne.
-rendre possible l’instauration d’un temps de lecture individuelle dans les classes et à la maison
-d’impliquer l’élève dans la création d’histoires afin de développer davantage son intérêt à la lecture.
 -à long terme, nous espérons que cette approche favorisera le passage du système de communication pictographique à un système de communication alpha-numérique.

Objectifs

-Permettre la participation active de l’élève non oral en lecture par la création d’une bibliothèque de livres accessibles malgré ses grandes limites motrices. Lui permettre de tourner les pages et d’en écouter la narration.
-Faire vivre de nouvelles expériences aux enfants, leur montrer de nouvelles connaissances sur le monde.
-Développer des compétences en lecture :
 Développer le sens de la lecture 
 Reconnaître des mots
 Anticiper le contenu d’un texte 
 Développer la conscience phonologique
 Travailler la structure de la phrase
-Augmenter et enrichir le vocabulaire de l’élève par l’ajout des pictogrammes. Le mode pictographique utilisé au niveau réceptif permet non seulement d’élargir le vocabulaire de l’enfant, mais met également en valeur son système de communication.
-Développer le goût de la lecture en faisant participer l’enfant à l’élaboration d’histoires adaptées à l’ordinateur qui feront partie de la bibliothèque « virtuelle » de l’école.
-Faire connaître aux enseignants d’autres moyens d’adapter des activités qui permettent la participation active des élèves présentant des limites motrices graves.

Moyens pédagogiques novateurs

Création d’histoires parlantes à l’aide de logiciels spécialisés (switch it et Speaking Dynamically Pro) contenant une synthèse vocale et permettant différents accès selon les besoins de l’élève.

Il s’agit de donner accès à la lecture à des élèves présentant des limites motrices graves. les livres doivent donc être adaptés à l’aide de la technologie. le livre à l’ordinateur devient le livre concret de l’élève présentant des limites motrices. il lui permet de poser les mêmes actions qu’un élève sans déficit moteur ex. : tourner la page.

Création et intégration des activités d’apprentissage (3) en lien avec les histoires sélectionnées, accessibles à l’ordinateur.

L’intégration des pictogrammes de la banque parlerpictos comme support au texte du livre (pictogrammes utilisés pour communiquer à l’école victor-doré). ce support est apporté afin qu’au niveau réceptif, les élèves reçoivent l’information pictographique ce qui valorise leur mode de communication et permet l’augmentation de leur vocabulaire.

Résultats

Nous avons observé une participation active des élèves en lien avec le deuxième volet du projet : Composition d’histoires.
Le fait de composer leurs propres histoires a augmenté leur participation, leur implication et leur motivation. L’invitation de l’illustrateur à l’école a suscité beaucoup d’intérêt.
On a remarqué l’amélioration des habiletés au niveau du sens de la lecture, de l’anticipation du texte et de l’ordre séquentiel.
Par l’appropriation de leur propre histoire, plusieurs connaissances ont été acquises : le lien entre le texte et les illustrations, le titre, certains signes de ponctuation, la fonction d’auteur et d’illustrateur…

Présentement, nous ne pouvons évaluer le premier volet du projet : Adaptation d’histoires à l’ordinateur puisque l’implantation est reportée à l’année scolaire 2009-10.
Étant donné les conditions particulières qui ont compliqué la réalisation du projet (nous avions sous estimé l’ampleur du projet), la bibliothèque virtuelle n’est pas encore disponible pour les élèves. Nous ne pouvons donc évaluer à court terme les effets bénéfiques du projet surtout chez une clientèle qui a besoin de temps d’appropriation, d’exploration et d’intégration.
 
Par contre nous prévoyons les résultats suivants :
-Le développement du vocabulaire chez les élèves présentant des troubles sévères de la communication
-Un plus grand intérêt à la lecture, stimuler le goût de la lecture
-Une participation autonome à la période de lecture individuelle en classe
-L’augmentation d’opportunités de lecture données aux enfants autant à la maison qu’à l’école
-L’émergence de la lecture pour les élèves du préscolaire
-L’accès à une bibliothèque "virtuelle" composée de livres parlants pour le milieu scolaire.
-Une sensibilisation des enseignants concernant l’adaptation d’activités à l’ordinateur qui permet la participation active des élèves présentant des limites motrices graves
développer de l’intérêt pour la lecture auprès d’autres clientèles en difficulté d’apprentissage. 

Modes d’évaluation

Une grille a été élaborée par les enseignants impliqués dans le projet qui évaluera les points suivants :
 
1.Développer le sens de la lecture ;

2. Reconnaître des mots ;

3. Anticiper le contenu d’un texte en répondant aux questions ;

4. Développer l’ordre séquentiel ;

5. Effectuer une lecture autonome ;

6. Utiliser davantage le vocabulaire disponible dans son tableau de communication ;

7. Évaluer la participation, l’intérêt et la motivation lors des périodes de lecture ;

8.S’intéresser lorsqu’on lui lit une histoire ;

La fréquence des périodes de lecture individuelle en classe sera aussi observée.

Conditions particulières

Conditions ayant facilité la réalisation du projet :
-Nous avons fait 3 activités plutôt que 4 car nous avons fait le choix d’intégrer un tableau de pictogrammes avec messages sociaux pour favoriser les interactions sociales plutôt que d’élaborer des tableaux thématiques favorisant moins la communication spontanée.
-Prendre un illustrateur professionnel (parent d’un élève) qui connaît bien les besoins de la clientèle.
-Personnes ressources du RECIT
-Implication des titulaires
Conditions ayant compliqué la réalisation du projet :
Outre le temps important accordé à la programmation, d’autres facteurs sont venus s’ajouter et ont augmenté le temps alloué au projet :
- les recherches et les ententes avec la maison d’Éditions Scholastic ont été plus laborieuses que prévues.
- Il y a eu des délais dans la réception des fichiers électroniques envoyés par Scholastic
- L’appropriation des logiciels a nécessité une recherche plus approfondie en raison des difficultés d’accès de notre clientèle.
- Au départ, nous projetions adapter des livres d’une dizaine de pages. Cependant les livres trouvés, correspondant au niveau d’âge de 6 à 8 ans, comportaient presque tous une trentaine de pages. (Impact au niveau du temps de programmation)
- Nous avons dû importer les 1000 pictogrammes de la banque Parlerpictos un par un dans SDPro.
- Les recherches de solutions technologiques en lien avec les logiciels choisis et le fonctionnement complexe du réseau informatique de l’école.

 Ressources humaines

 

- Animateur RÉCIT : aide pour la création d’une communauté sur le portail CSDM. Suggestion de logiciels. Recherche de liens sur internet comportant des histoires.
à venir : aide pour la rédaction des procéduriers.

- Ergothérapeute : aide à venir pour les procédures concernant les modes d’accès.

- Technicien en informatique : besoin d’aide à venir pour le téléchargement des fichiers, l’installation et l’essai des 2 différents lecteurs d’activités "players",
Intégration du projet « livres adaptés » afin que les classes de l’école y aient accès et rédaction des procéduriers particuliers au fonctionnement informatique de l’école.

- Titulaires de classe impliqués : Implication et participation à la création des histoires et à l’évaluation du projet.

- Choix d’un parent comme illustrateur

 

Adresse de site web du projet

Pas de lieu pour voir des résultats de ce projet