Accueil du site* Publications officielles MELSMesure 30054Bilans-An 7
La magie du livre

Clientèle : préscolaire, 1er cycle du primaire et aide des élèves de certains élèves du 2e et 3e cycle

Personne responsable : France Beaudry

Comission scolaire du Chemin-du-Roy, Pavillon Sainte-Madeleine

 

 

Résumé du projet

L’école Sainte-Madeleine compte 210 élèves de niveau préscolaire et 1er cycle du primaire. Plusieurs élèves présentent des difficultés d’apprentissage et de motivation scolaire. L’école est située dans un quartier socio-économique relativement faible, elle a un indice de défavorisation de 5. C’est par le biais du logiciel Minibook (logiciel luxembourgeois, gratuit) que nous sommes intervenus tant en lecture qu’en écriture. Il s’agit d’un outil avec lequel les élèves ont généré des textes sur des problématiques liées aux Domaines généraux de formation. Ils ont eu la possibilité de planifier, de rédiger et de corriger leur texte et ce, main sur les touches. Les résultats attendus ont été adaptés au niveau de compétence atteint des élèves selon les défis ciblés par les enseignants au regard des problématiques de chacun. 

 

Problématique

L’école Sainte-Madeleine intègre à ses 10 classes régulières, plusieurs élèves ayant des retards d’apprentissage et des déficiences légères. Au préscolaire, à un point de service, une technicienne intervient directement et constamment auprès de trois élèves ayant une codification. L’école en étant une de 1er cycle, nous sommes conscients de l’importance d’intervenir de façon préventive afin de viser la réussite des élèves. De plus, nous croyons important de donner le goût de la lecture et augmenter l’utilisation de stratégies efficaces puisque selon plusieurs chercheurs, 40% des apprentissages passent par la lecture et l’écriture. Afin que cette problématique liée à la lecture soit contrée dès la fin du 1er cycle, Nous désirons intervenir le plus tôt possible. Nous sommes persuadés de notre façon de faire agira aussi directement sur les trois composantes de la motivation scolaire : la valeur de la tâche, les exigences et la contrôlabilité de la tâche.

 

Objectifs

Le projet visait à intégrer les T.I.C à l’enseignement pour stimuler et motiver les élèves dans leurs apprentissages en écriture et en lecture. Le but avoué est d’aider le plus possible les élèves en difficulté à apprendre d’une façon plus « actuelle ». L’exploitation de différents outils pédagogiques T.I.C comme le logiciel Minibook, un logiciel de traitement de textes, l’utilisation du projecteur multimédias, le dessin par ordinateur, ont favorisé les apprentissages et la motivation des élèves. De plus, nous avons travaillé en lien avec les quatre axes de la différenciation pédagogique : le produit, le processus, la structure et le contenu.

Moyens pédagogiques novateurs

 Avec des postes informatiques en bonne quantité, nous croyons que les élèves ont été en pleine possession de tous les outils pour accomplir les tâches demandées. Le logiciel Minibook est un outil facile d’accès, utilisable à la maison comme à l’école. C’est grâce à ceci que nous avons pu imprimer en couleur les livres produits par les élèves pour faire un salon du livre dans un endroit visible par la communauté ( centre Culturel Pauline-Julien de Trois-Rivières). Afin que ce projet ait un rayonnement plus grand et que les élèves aient de vrais destinataires, les parents, les autres membres de la communauté et les médias ont été invités à visiter les kiosques du salon. Les livres seront accessibles sur la page web de l’école. Il sera donc facile de lire directement en ligne. De plus, la description du projet et le bilan ont été déposés à ce même endroit. Un atelier pourra aussi être élaboré et présenté à l’ AQUOPS ou au Congrès de l’Association québécoise des professeurs de français (AQPF). De plus, pour venir en aide à certains élèves éprouvant des difficultés particulières, le logiciel nous permet d’enregistrer les voix des personnages. Ainsi, cela a été un merveilleux moyen pour remédier à certaines problématiques d’élèves.
Les enseignants ont été conviés, grâce à cet outil pédagogique, à moduler leurs stratégies d’enseignement. Il leur a été facile d’outiller les élèves en difficultés à l’aide d’outils plus actuels. L’apprentissage coopératif, l’enseignement par projet, la différenciation pédagogique sont parmi les approches privilégiées pour accentuer la réussite des élèves. Ils pourront agir dans l’axe de la prévention tertiaire pour empêcher l’évolution de la difficulté ou d’en réduire les effets ou en prévention secondaire profitant ainsi à toute la classe (travail en atelier, centres d’apprentissage, etc.) De plus, ce projet se colle parfaitement à la réalité des élèves aussi jeunes soient-ils puisqu’ils sont constamment en contact avec la réalité virtuelle. 

Résultats

Les liens avec le PDF ont été constamment exploités. Les intentions pédagogiques liées aux domaines généraux de formation ont été utilisées. Par exemple, une classe ont choisi une problématique en « Santé et bien-être » et ont produit dans la classe de français une série de livres sur Minibook. Cette série pourrait donc se retrouver dans une salle d’attente d’écoles ou du centre administratif de la Commission scolaire (à cour de réalisation). Ces productions écrites sont d’autant plus intéressantes qu’elles sont porteuses d’apprentissage en grammaire du texte et en grammaire de la phrase. Aussi, les sujets des Minibooks sont collés à certains aspects du projet éducatif de l’école et aux Fêtes de Trois-Rivières (375e). Concernant les transversales, les enfants éprouvant des difficultés d’apprentissage y ont trouvé leur compte. Par exemple, avec la compétence transversale coopérer, ils ont vu « l’importance de participer et de contribuer selon leur force au projet collectif. De plus, cette compétence les ont aidé à développer leur appartenance à leur groupe et ainsi, briser ou prévenir l’isolement » . L’exploitation des technologies ont permis à certains élèves ayant des problèmes de motricité fine, en calligraphie par exemple, de pallier certains obstacles aux apprentissages. « Souvent les élèves en difficultés s’enferment dans des solutions toutes faites qui ne leur conviennent pas nécessairement » . La pensée créatrice a été un lieu privilégié d’expression et de découverte de nouveaux modèles. En plus de travailler en prévention primaire qui vise à réduire la probabilité d’apparition des difficultés, cette intégration des technologies a visé aussi des interventions auprès des élèves en vulnérabilité (prévention secondaire).

RÉSULTATS

La motivation à apprendre en donnant de la valeur à la tâche, en contrôlant les exigences et en donnant à l’élève du contrôle sur celle-ci a été effectivement bénéfique pour leurs apprentissages. Le goût de s’investir dans un projet et leur faire vivre des réussites à leur niveau a eu un impact sur leur cheminement scolaire. Nous anticipons des résultats qui seront modulés aux défis lancés par les enseignants et les élèves eux-mêmes afin que tous vivent des réussites dans le respect des différences individuelles, ce qui effectivement arrivé. Notre plus grand impact aura trait à empêcher l’évolution des difficultés des élèves et aussi intervenir auprès des élèves en situation de vulnérabilité. Il a été également observé que ce projet à su succiter de la motivation, de l’intérêt et beaucoup d’estime pur la majorité des élèves. Nous avons aussi insisté sur l’utilisation efficace des divers processus en lecture (du microprocessus vers les processus métagognitifs en passant par les processus d’intégration). Utilisation fréquente, fonctionnelle et autonome des stratégies de lecture et d’écriture a été priorisée.

Modes d’évaluation

La conservation des valeurs de l’évaluation, la justice, la cohérence, l’équité, la transparence, l’égalité et la rigueur ont été et sont nos mots d’ordre. Dans un premier temps, au regard des critères d’évaluation du programme de français langue d’enseignement qu’ont été évalués les élèves. Les compétences à lire des textes variés et écrire des textes variés ont été spécifiquement touchés. Pour certains élèves, la compétence à communiquer oralement a aussi êté évaluée en fonction de l’évolution de l’utilisation du logiciel Minibook.
Plusieurs types d’évaluation ont été privilégiés. Le questionnement papier par l’enseignant, l’entrevue, l’évaluation par les pairs, l’auto-évaluation ont été les moyens favorisés. Si besoin est, il a été aussi possible, par le biais du plan d’intervention, d’agir en différenciation de l’évaluation

Déroulement

1- En début d’année, il y eu la promotion de la lecture qui a été favorisée. Car pour réaliser un livre, il faut savoir comment il est fait et comment l’auteur s’y prend pour écrire. Alors nous avons invité des auteurs qui nous ferons des "piqûres" de lecture. Les enseignants ont fait également des animations en classe pour susciter l’intérêt de la lecture.
2-L’initiation : Il y a eu la formation de tous les enseignants pour l’utilisation du logiciel Minibook.
3-La pratique : L’appropriation du logiciel par les enseignants.
4- Avec quelques élèves:Les enseignants ont été accompagnés de 2 élèves et ils ont expérimenté le logiciel avec eux pour qu’ils deviennent des élèves ressources pour le projet.
5- Faire la production du livre : Chaque enseignant réalise avec sa classe la production du ou des livres.
6- Édition : Chaque classe imprime en couleur leur(s) livre(s).
7- Édition web : Chaque classe dépose leur(s) livre(s) sur le site web de l’école.
8- Salon du livre : Exposition. l

Conditions particulières

Plusieurs ressources humaines compétentes et très impliquées ont facilité grandement la mise en place et l’exécution du projet. Les ressources matérielles achetées ont grandement pu répondre à nos besoins.

 

Ressources humaines

Nous bénéficions de ressources humaines de qualité. Notre responsable Récit, monsieur Mario Roy, est une personne très impliquée dans les écoles. Il voit à ce que notre réseau Internet sur fibres optiques soit utilisé au maximum dans les classes. Il est toujours à l’affût des nouveautés disponibles pour aider les élèves dans leurs apprentissages. Il est aussi responsable d’une réseau de répondants dans toutes les écoles en matière informatique. C’est entre autre, par ce réseau que sera diffusé notre façon de faire. Monsieur Roy est une ressource disponible, accessible, qui a à cœur l’apprentissage des élèves et la formation des enseignants. De plus, nous avons la chance d’obtenir l’assistance de madame Marie-Claude Valiquette, conseillère pédagogique en différenciation pédagogique qui saura nous guider dans les stratégies à mettre en place dans la classe au bénéfice des élèves. De plus, la 1re orientation du plan stratégique de notre commission scolaire vise la réussite de tous les élèves. Sous cette orientation, on retrouve « Accentuer nos actions pour améliorer la compétence à lire des élèves ». Grâce à cette orientation stratégique, nous profitons d’une réseau d’acteurs (directions, d’école, enseignants impliqués) qui veillent à mettre en place des moyens d’action suite aux constats ciblés dans chacune des écoles. Les moyens d’actions développés par ce réseau de personnes directement lié à la compétence à lire est un outil précieux lorsque nous voudrons valider et transférer notre expertise. Ces ressources ont été très gagnantes.

 

Recommandations

Une bonne planification, une bonne appropriation du logiciel par les enseignants et un bon accompagnement tout au long du projet.

 

Lien pour voir les résultats

http://recit.csduroy.qc.ca/lamagiedulivre/