Accueil du site* Publications officielles MELSMesure 30054Bilans-An 8
Intégration des aides à l’écriture en classe d’adaptation scolaire

Responsable du projet en milieu scolaire : Nancy Roy

Clientèle visée et ordre d’enseignement : Les élèves du cheminement particulier de type continu, de FPT et de FMS.

Nom de l’école principale : École secondaire Veilleux,

C.S. Beauce-Etchemin

 

Résumé du projet

Ce projet consistait à intégrer l’utilisation d’outils technologiques d’aide à l’écriture à la démarche d’enseignement / apprentissage pour les groupes de cheminement particulier de type continu, de FPT et de FMS. Le premier objectif de ce projet était de rendre les élèves capables d’utiliser efficacement ces outils afin d’améliorer le développement de leur compétence en français plus particulièrement.

De plus, par le biais de ce projet, nous voulions améliorer leur compétence dans l’utilisation des TIC afin de garnir leur coffre à outils avec des aides technologiques. Nous voulions créer des situations d’apprentissage plus motivantes et développer des stratégies d’apprentissage efficaces.

 

Situation de départ :

 

Les élèves de la clientèle du cheminement particulier de type continu ont une difficulté majeure, et ce depuis plusieurs années, dans le développement de leurs compétences en français. Ils ont un sentiment d’efficacité personnel très faible en ce qui concerne leur capacité à réaliser une tâche en lien avec le français. Ils se découragent facilement et baissent les bras. Il en résulte donc un blocage majeur dans leur apprentissage et dans le développement de leurs compétences. La communication écrite est compromise.

Les élèves de cette clientèle ont une difficulté marquée à décoder, à organiser et à structurer l’information. De plus, leur vocabulaire est plutôt limité et ils ont de la difficulté avec les graphies du même son. La recherche de mots dans le dictionnaire s’avère plutôt pénible. Ils ont donc besoin d’un soutien externe pour compenser leur difficultés. Nous retrouvons, dans les classe d’adaptation scolaire, des élèves avec 2 ans ou plus de retard académique. De plus, plusieurs élèves de cette clientèle ont des diagnostics de dyslexie, de dysphasie, de dysorthographie, de dyspraxie et de déficit d’attention.

Nous voulions outiller ces élèves afin qu’ils soient en mesure d’intégrer efficacement les aides technologiques dans le développement de leur compétence à communiquer de façon écrite et ainsi favoriser l’amélioration de leur sentiment d’efficacité personnel.

Nous souhaitions leur faire découvrir qu’il existe des moyens technologiques concrets qui peuvent les aider dans leurs apprentissages et ainsi élargir leur champs d’utilisation des TIC.

 


Liste des personnes impliquées dans ce projet ;

Enseignants de la classe de CPC 1,2,3

Responsable en informatique

Direction de l’école

Commission scolaire Beauce-Etchemin

 

 

Ce projet a également aidé les enseignants à améliorer leur compétence dans l’utilisation des TIC et à les utiliser plus fréquemment dans leur cours. Ainsi, ce projet a amorcé un renouvellement des pratiques éducatives en adaptation scolaire.

 

Compte-rendu

Tout d’abord, il faut mentionner que nous avons dû commencer ce projet avec du retard. La personne-ressource en informatique qui devait nous accompagner dans ce projet a obtenu un poste de direction dans une école. Nous avons dû trouver une autre personne pour la remplacer et lui offrir un perfectionnement qui a eu lieu au mois d’octobre.

Par la suite, nous avons procédé à l’achat des logiciels Word Q et Antidote qui ont été installés dans la classe au mois de novembre et décembre. Nous avons donné une brève formation d’initiation à nos enseignants pendant le mois de décembre.

L’utilisation des logiciels par les élèves a réellement commencé au mois de janvier 2010. La façon de procéder était la suivante ; des petits groupes de 8 élèves suivaient une formation avec la personne-ressource sous forme d’atelier pendant que les autres élèves continuaient de travailler avec leur enseignant dans la classe.

Les élèves ont donc commencé par apprivoiser le logiciel Word Q par le biais d’exercices de lecture de site internet (cyberpresse, Vancouver 2010 etc). Les élèves, à tour de rôle, utilisaient Word Q pour faire la lecture journalière de 20 minutes, afin de maîtriser ce logiciel.

Par la suite, les élèves ont reçu une formation avec Word Q et Antidote dans le cadre de courtes dictées. Les élèves se sont familiarisés avec ces deux outils.

Nous avons enchaîné avec la rédaction d’une première production écrite (lettre à un employeur). Le brouillon a été fait en classe. Les élèves ont, par la suite, utilisé les logiciels pour corriger leur production.

Finalement, il y a eu la rédaction d’une deuxième lettre (lettre à la direction) pour valider leurs connaissances sur les deux logiciels.

Pendant tous ces exercises, les élèves ont eu à se familiariser avec le bureau virtuel. Ils ont appris à enregistrer leurs travaux sur le bureau virtuel, ils ont également appris à récupérer un texte mis à leur disposition ainsi qu’à déposer leur travail dans le dossier de leur enseignant.

 

Résultats

Malgré le retard que nous avons eu, nous considérons nos objectifs atteints.

Les élèves sont désormais capables d’utiliser ces outils technologiques.

Voici les observations que nous avons recueillies ;

-lors de l’utilisation d’Antidote, les élèves réalisent moins de fautes et lors des dictées, les élèves sont fiers de leurs résultats

-les élèves ont une plus grande aisance avec l’utilisation des différents logiciels (Word, Word Q, Antidote)

-augmentation marquée de la vitesse d’écriture

-diminution significative des fautes lors des dictées et dans les productions écrites

-la motivation des élèves pour les tâches d’écriture a augmenté

-les élèves aiment utiliser ces outils et ils constatent leur utilité

-les élèves ont une plus grande confiance en leurs moyens en ce qui concerne leur compétence en français

-la majorité des élèves sont plus positifs face à l’écriture

-quelques élèves aiment beaucoup utiliser Word Q pour la lecture d’un texte, ce qui a permis de revaloriser la lecture en classe

-les enseignants ont amélioré leur compétence dans l’utilisation des TIC et ont désormais le goût d’intégrer plus fréquemment l’utilisation des TIC

En annexe, vous retrouverez les lettres que les élèves ont écrites. Ils devaient nous mentionner leurs commentaires concernant l’utilisation des logiciels en classe. (Cette production n’a pas été corrigée par l’enseignante, elle est le produit brut de l’utilisation des logiciels.)

 

 

Diffusion du projet

Nous avons présenté ce projet à l’ensemble de l’équipe-école.

Le comité EHDAA de l’école a été mis au courant de la réalisation de ce projet de façon plus particulière.

Nous avons invité une conseillère pédagogique de la commission scolaire à venir nous rencontrer afin de voir les retombées de ce projet, mais la rencontre n’a toujours pas eu lieu.

Nous avons parlé de ce projet à la table pédagogique de la commission scolaire.

Nous avons cependant manqué de temps pour élaborer un site web.

Nous souhaitons instaurer ce projet à tous les niveaux d’adaptation scolaire l’an prochain dans notre école.

Nous voulons également, lors d’une future journée pédagogique , présenter ce projet aux autres écoles de la commission scolaire.

 

 

Possibilité de transfert et de reproduction

 

Nous devons d’abord continuer l’intégration de ces outils l’an prochain afin de consolider les apprentissages. Par la suite, nous pourrions faire une présentation lors d’une journée pédagogique. Nous pourrions également inviter d’autres enseignants de la commission scolaire à venir en classe afin de constater les effets de l’utilisation de ces outils.

Les directions des autres écoles de la commission scolaire ont reçu de l’information concernant ce projet et ils sont intéressés à connaître le fonctionnement et les répercussions de ces nouvelles pratiques. Une présentation pourrait être faite au comité pédagogique du secondaire (CPS) ou au (CASSC).

 

Conditions de réalisation du projet

Tout d’abord, tel que mentionné auparavant, le changement de la personne ressource en informatique en début d’année a retardé la réalisation du projet. Cette nouvelle personne avait une connaissance limitée de la clientèle d’adaptation scolaire ce qui a demandé certains ajustements au début.

La formation de petits groupes ( 8 élèves) est essentielle en début de projet. Il faut passer beaucoup de temps individuellement avec chacun des élèves. On progresse moins vite qu’en grand groupe, mais on progresse beaucoup mieux.

Cependant, après un certain temps, un laboratoire complet équipé des logiciels Word Q et Antidote pourrait être mis à la disposition des élèves. Ceci permettrait d’utliser ces outils plus souvent, pour tout le groupe en même temps.

 

Prolongation du projet

Nous poursuivrons ce projet. Nous devons consolider les acquis et permettre à notre personnel d ’intégrer ces nouvelles technologies à leur enseignement. Cette pratique doit devenir régulière.

 

Ce projet nous a permis de faire entrer l’utilisation de l’informatique de façon plus régulière en adaptation scolaire et nous comptons bien continuer sur cette voie. Nous prévoyons même inclure quelques périodes de cours informatique dans la grille-matières des élèves de l’adaptation scolaire. Nous aimerions même pouvoir leur offrir le cours à option que les élèves du régulier peuvent choisir.

 

Adresse web du projet

Pas de lieu pour voir les résultats de ce projet