Accueil du site* Direction de l’adaptation scolaire et des services complémentairesDéfinitions EHDAA
Troubles graves de comportement (14)

La Direction de l’Adaptation Scolaire ( DAS) du Ministère de l’Éducation , des Sports et des Loisirs (MELS) a publié en 2006 un document intitulé

"L’organisation des services éducatifs aux élèves à risque et aux élèves
handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA)

mise à jour qui remplace celui intitulé Élèves handicapés ou élèves en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA) : définitions (2000).


Ce document est disponible sur le site de la DAS


Manifestations généralement observées sur le plan scolaire


Du point de vue des apprentissages :

  • Difficultés à accomplir les activités scolaires normales.
  • Risque élevé de retards scolaires importants, démotivation.

Du point de vue du fonctionnement :
  • Agressions verbales ou physiques à l’endroit du personnel, des autres élèves ou d’autres personnes.
  • Menaces à l’endroit du personnel de l’école ou des autres élèves (au-delà de l’injure).
  • Seuil de tolérance à la frustration très bas, impulsivité.
  • Actes d’irresponsabilité :
    • -agissements mettant la sécurité physique des autres en danger, en lançant des objets ou autrement ;
    • actes endommageant de façon importante l’environnement ou actes de vandalisme ;
    • abus de drogues au point de mettre en péril sa santé, son équilibre psychologique ou sa vie en société et la sécurité des autres.
  • •Défi constant de l’autorité :
    • refus fréquents, persistants et obstinés de suivre les directives, consignes et règles en vigueur.

Évaluation diagnostique et conclusions professionnelles


L’élève ayant des troubles graves du comportement est celui :

  • pour qui une évaluation a été réalisée par une équipe multidisciplinaire, composée d’au moins l’un des professionnels suivants : psychologue, psychoéducateur ou travailleur social ;
  • dont l’évaluation du fonctionnement global porte sur l’ensemble des données scolaires, psychologiques, psychosociales ou autres, s’il y a lieu :
    • cette évaluation est faite au moyen de techniques d’observation systématique et d’instruments standardisés d’évaluation, dont une échelle comportementale standardisée,
    • les résultats sur l’échelle comportementale standardisée indiquent un comportement s’écartant d’au moins deux écarts-types de la moyenne du groupe d’âge de l’élève.

Limitations ou incapacités


L’élève ayant des troubles graves du comportement est celui :
dont la majeure comportementale de la vie est dominée par la présence de comportements agressifs ou destructeurs de nature antisociale se caractérisant de manière simultanée par :
  • leur intensité très élevée ;
  • leur fréquence très élevée ;
  • leur constance, c’est-à-dire se produisant dans différents contextes (classe, école, famille, etc.) ;
  • leur persistance (depuis plusieurs années) ; malgré les mesures d’aide soutenues offertes à l’élève.