Accueil du site* Publications officielles MELSMesure 30054Bilans-An-9
Apprendre autrement avec les TIC chez les élèves ayant un TED

Responsables du projet :Lucie Frenette et Karmen Bédard  (Primaire)Élèves ayant un trouble envahissant du développement avec des troubles associés (déficience intellectuelle avec ou sans trouble de comportement).  École de l’Étincelle

 

Présentation du projet

Un groupe d’enseignantes d’une école spéciale pour des élèves ayant des troubles envahissants du développement ont développé des activités d’apprentissage à l’aide de logiciels adaptés à l’ordinateur. Ce projet, de 8 mois, a permis de développer des activités en lien avec les programmes adaptés pour des élèves ayant une déficience intellectuelle de niveau préscolaire et primaire en mathématique et en français. Plus d’une centaine de petites activités à l’ordinateur d’éveil à la lecture et à la mathématique ont été conçues et évaluées auprès des élèves de l’école. Le projet a utilisé l’ordinateur comme moyen d’apprentissage, d’enseignement et de réinvestissement pour les élèves. Dans le cadre de ce projet, cinq enseignantes spécialisées ont participé à la conception de situations d’apprentissage, à l’expérimentation et à l’évaluation de celles-ci avec l’appui de l’équipe pédagogique de l’école comprenant la conseillère pédagogique et l’enseignante ressource. Ce projet fut un succès, car les élèves ont très bien participé aux activités et depuis ce temps ils redemandent de travailler à l’ordinateur plusieurs fois par jour.

 

Problématique et contexte

L’école de l’Étincelle existe depuis 2002. Elle fait partie de la C.S.D.M. Elle accueille ses élèves autistes de 4 à 12 ans. L’ensemble des élèves ont une déficience intellectuelle de légère à sévère. La majorité des élèves est non verbale et doit utiliser des moyens de communication alternatifs. Des pictogrammes et des aides techniques sont nécessaires pour ces élèves. Les programmes adaptés du ministère de l’éducation, des loisirs et du sport sont utilisés pour les contenus à enseigner. L’enseignement est individualisé et l’approche d’inspiration TEACCH Y est utilisée.

Actuellement, les élèves travaillent avec du matériel fabriqué par les intervenantes, car les cahiers d’exercices et les méthodes d’enseignement traditionnelles ne fonctionnent pas. Ce matériel est adapté aux besoins de chaque élève, il doit être vérifiable et durable afin de permettre l’acquisition connaissances.

Les moyens conventionnels d’apprentissage sont difficilement accessibles pour nos élèves en raison de leurs difficultés motrices. Les tâches par manipulation d’objets ou de pictogrammes sont habituellement utilisées, mais constituent une charge de travail supplémentaire pour les enseignantes afin d’individualiser chacune de ces tâches. La plupart des élèves sont non verbaux et ils accèdent difficilement au langage ainsi qu’aux concepts mathématiques.

L’objectif principal de ce projet est de développer des activités à l’ordinateur afin se faciliter les apprentissages des élèves présentant un TED tout en utilisant les TIC comme moyen d’apprentissage. Pour la réalisation de ce projet, 5 enseignantes ont participé à la conception de situations d’apprentissage, à l’expérimentation et à l’évaluation de celles-ci avec l’appui de l’équipe pédagogique de l’école comprenant la conseillère pédagogique et l’enseignante ressource. De plus, nous avons eu l’appui d’une personne-ressource provenant du Récit National et d’une autre du mandat régional en autisme du MELS.

 

Compte-rendu

Selon le calendrier prévu initialement, quelques dates ont dû être changées, mais toutes les activités ont eu lieu.

Calendrier des rencontres 2010-2011

9 novembre 2010 : Choix des savoirs essentiels , 4 enseignantes et 2 ress.

23 novembre : Formations aux logiciels 4 ens. et 2 ress. 

14 décembre : Formations et élaboration du canevas des activités idem

21 décembre : Élaboration du canevas des activités ,4 ens 

17 janvier 2011 :Conception technique des activités MATH , 5 ens 

25 janvier : Idem MATH, 5 ens 

7-9 février : Idem MATH , 3 ens + 2 ens 

14-18 février : Période TEST MATH, 1 suppléante 

8 mars : Réajustements math, 5 ens. 

14 mars : Conception Français, 5 ens 

29 mars : Idem Français , 5 ens 

11-14 avril : Idem Français , 3 ens. +2 ens. 

18-21 avril : Période Test FRANCAIS, 1 suppléante 

26 avril : Réajustement Français, 5 ens. 

17 mai : Élaboration guide, 5 ens. 

26 mai : Élaboration du guide pédagogique , 5 ens. 

Outils utilisés : Logiciels Powerpoint, Choose-it maker, Switch-it maker de Inclusive technology, Notebook de Smartboard

Banque d’images : Photo object de Hemera. Les images du logiciel Boardmaker et des photos du personnel avec les autorisations de diffuser.

Ordinateurs : 1 ordinateur par classe avec écran tactile de type et une souris adaptée. L’écran interactif Smartboard de l’école est utilisé occasionnellement pour les activités des classes.

Les enseignantes se sont rencontrés dans un premier temps pour partager les connaissances et compétences choisis pour chacun de leurs élèves. Les personnes ressources ont présenté un ensemble de logiciels et des exemples d’activités à construire. Par la suite, ils ont donné la formation afin que chaque enseignante soit capable de bâtir les activités de façon autonome. Les ressources ont présenté un canevas de base pour la planification des activités pédagogiques et le guide pédagogique à inclure pour chacune des activités.

Les enseignantes se sont réparties les activités de mathématiques à construire en sous-groupe de deux à partir du 21 décembre et ont pu les tester avec leurs élèves dans la semaine du 14 février et les réajuster par la suite.

À partir du 14 mars, les enseignantes ont refait le même processus pour les activités de français et la période de test a eu lieu dans la semaine du 18 avril. En tout, une centaine d’activités ont été produites.

 

Résultats

Tout d’abord, nous souhaitions dans le cadre de notre projet TIC développer des situations d’apprentissages simples pour les élèves de l’école et nous avons atteint cet objectif en produisant une centaine de petites activités d’éveil à la lecture et à la mathématique. Pour la réalisation de ce projet, nous avons choisi différents logiciels pour la réalisation de nos activités. nous avons choisi d’utiliser seulement des logiciels conviviaux et faciles d’utilisation pour la réalisation, ce qui nous a permis de produire une grande quantité d’activités à l’ordinateur. Nous avons choisi d’utiliser seulement le logiciel Powerpoint, Choose It Et Switch It et Notebook. Ces quatre logiciels sont relativement faciles à utiliser et à réinvestir au quotidien pour les enseignants. 

Pour les activités en mathématique, nous avons développé des activités sur les concepts du nombre, les concepts de quantité, la classification, le dénombrement jusqu’à 30, la comparaison (petit/gros, dessus/dessous), l’association et l’addition simple. Pour les activités en français, nous avons développé des activités de vocabulaire, de reconnaissance de lettres, de lecture globale, de syllabes et de construction de phrases. Nous avons utilisé des photos et des images pour créer ces tâches. Ce projet est donc novateur puisque jamais les technologies de l’information et de la communication n’ont été utilisées à des fins d’enseignement individualisé en classe pour des élèves TED. Les équipes classe sont jeunes et dynamiques et elles ont exploré de nouvelles avenues pour faire progresser leurs élèves et ce, malgré leurs difficultés. Nous avons expérimenté directement auprès des élèves en situation réelle de classe. Les enseignantes ont créé des outils clés en main et simples à être repris par les autres titulaires

Nous estimons que les retombées sont nombreuses tant du côté des élèves que pour les enseignantes. Tout d’abord, ce projet a permis de libérer des enseignantes afin de leur permettre de créer des activités adaptées pour chacun des élèves. Vous pourrez constater l’ampleur de la tâche que les enseignantes ont accomplie en regardant la liste des activités présentées à la fin du texte. L’un des principaux avantages de ces activités à l’ordinateur est qu’elles sont simples et rapides à construire. Lorsque l’enseignante maitrise les bases d’utilisation des logiciels, elle peut créer rapidement des activités pour ses élèves. De plus, certaines enseignantes qui ne font pas partie du projet TIC utilisent en ce moment, des activités TIC dans leurs classes et ce, grâce au projet TIC. En ce qui concerne les bénéfices pour les élèves, ils sont nombreux. Les élèves qui ont participé au projet ont une meilleure attention au travail qu’auparavant. Ils sont maintenant capables de faire des périodes d’enseignement de plus de 35 minutes à l’aide de l’ordinateur. Avant le projet TIC, les élèves ciblés été seulement capable de faire du travail pendant une période de 10 Minutes. Grâce au projet TIC, nous avons augmenté le temps d’apprentissage de ces élèves. À l’aide de ce projet, nous avons aussi constaté une meilleure compréhension des consignes de travail de la part des élèves. Les manuels scolaires contiennent souvent trop d’informations et d’images pour des élèves ayant un TED. Les tâches à l’ordinateur permettent donc d’avoir de consignes simples sans fioritures. Grâce à l’utilisation des TIC, les apprentissages sont facilités pour les élèves lorsqu’ils utilisent un ordinateur. Les élèves ayant un TED ont de grandes difficultés motrices et beaucoup de défense sensorielle. Il est par conséquent difficile pour les élèves à manipuler un crayon pour faire des tâches. Ainsi, l’utilisation d’un écran tactile et d’une souris d’ordinateur est plus facile pour eux et favorise ainsi de meilleurs apprentissages.

 

Diffusion du projet

La première chose qui est venue entraver notre projet est la réception tardive de l’acceptation de notre projet. Nous étions supposés savoir si notre projet était accepté le 30 juin 2010. Nous avons obtenu nos confirmations du projet à la fin du mois d’octobre. Nous avons donc commencé notre projet avec un retard de 2 mois dans notre échéancier.

La seconde chose qui est venue entraver notre projet est que nous avons eu 2 enseignantes qui ont quitté notre projet TIC, car elles sont parties en congé préventif pour leur congé de maternité. Cependant, une nouvelle enseignante s’est jointe au groupe au mois de janvier.

La troisième entrave au projet est le parc informatique de l’école qui est vieillissant. Beaucoup d’ordinateurs de l’école sont très vieux et lents. Parfois, certains ordinateurs ont de la difficulté à supporter les nouveaux logiciels. Il a donc fallu acheter, des ordinateurs plus performants pour la réalisation de ce projet. Si nous voulons suivre le progrès technologie, nous devrons faire un choix-école de renouveler les ordinateurs de l’école dans un avenir à court terme.

 

Possibilités de transfert

Le projet sera présenté dans un premier temps à l’ensemble du personnel de l’école dès la rentrée le 11 novembre prochain. Des capsules de formation seront disponibles à l’ensemble du personnel pour l’utilisation des activités produites et pour la conception de nouvelles activités.

Toutes les activités sont disponibles sur le réseau intranet de l’école et elles seront mises sur la communauté Ted-Tic de l’école dans le portail de la CSDM. 

L’information sera diffusée aux écoles des réseaux de la CSDM par le biais des rencontres mensuelles des conseillers pédagogiques et des directions d’école.

Une copie des activités produites sera remise aux personnes ressources du mandat régional en autisme, Mme Nathalie Plante.

Au courant de l’année 2011-12, l’école aura son site WEB et pourra rendre accessible les activités et tout autre matériel élaboré lors du projet afin de permettre que d’autres milieux puissent reproduire et bonifier la banque d’activités à l’ordinateur.

Lors du colloque DI (Déficience Intellectuelle) de la CSDM un atelier sur le projet sera proposé afin de permettre aux enseignants des autres milieux spécialisés connaissent la banque d’activités.

Une participation à certains congrès comme celui de l’Aqueta ou de l’Aquops pourra se faire sous forme de session d’affiche (Poster Session).

Actuellement, plusieurs de nos partenaires et visiteurs ont été informés du projet et projettent reproduire le projet dans leur milieu respectif dans la prochaine année.

Nous savons également que plusieurs milieux scolaires aux États-Unis ont déjà mesuré l’efficacité des activités à l’ordinateur avec les élèves TED en raison du caractère prédictible des activités à l’ordinateur, le nombre de distracteurs est limités dans le contenu, le caractère hautement motivant de ces activités avec les élèves TED, le fait que ces activités peuvent être disponibles jour et soir 365 jours par semaine à la maison et à l’école. ((Autism News, Vol.4 Issue 2)

 

Conditions particulières

La première chose qui est venue entraver notre projet est la réception tardive de l’acceptation de notre projet. Nous étions supposés savoir si notre projet était accepté le 30 juin 2010. Nous avons obtenu nos confirmations du projet à la fin du mois d’octobre. Nous avons donc commencé notre projet avec un retard de 2 mois dans notre échéancier. 

La seconde chose qui est venue entraver notre projet est que nous avons eu 2 enseignantes qui ont quitté notre projet TIC, car elles sont parties en congé préventif pour leur congé de maternité. Cependant, une nouvelle enseignante s’est jointe au groupe au mois de janvier.

La troisième entrave au projet est le parc informatique de l’école qui est vieillissant. Beaucoup d’ordinateurs de l’école sont très vieux et lents. Parfois, certains ordinateurs ont de la difficulté à supporter les nouveaux logiciels. Il a donc fallu acheter, des ordinateurs plus performants pour la réalisation de ce projet. Si nous voulons suivre le progrès technologie, nous devrons faire un choix-école de renouveler les ordinateurs de l’école dans un avenir à court terme.

 

Prolongation du projet

Seulement la réalisation du site Web aura lieu l’année prochaine, car la commission scolaire de Montréal refait à neuf tous ses sites web.

Peut-être une participation à un congrès l’année prochaine.

 

Commentaires

Seulement la réalisation du site Web aura lieu l’année prochaine, car la commission scolaire de Montréal refait à neuf tous ses sites web.

Peut-être une participation à un congrès l’année prochaine.