Accueil du site* Direction de l’adaptation scolaire et des services complémentairesDéfinitions EHDAA
Troubles relevant de la psychopathologie ( 53)
La Direction de l’Adaptation Scolaire ( DAS) du Ministère de l’Éducation , des Sports et des Loisirs (MELS) a publié en 2006 un document intitulé
"L’organisation des services éducatifs aux élèves à risque et aux élèves
handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA)

mise à jour qui remplace celui intitulé Élèves handicapés ou élèves en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA) : définitions (2000).


Ce document est disponible sur le site de la DAS

Manifestations généralement observées sur le plan scolaire


Du point de vue des apprentissages :
  • Risque important de difficultés ou de retards scolaires.
  • Disponibilité à l’apprentissage variable (par exemple, selon les moments de la journée ou d’une semaine à l’autre).

Du point de vue du fonctionnement à l’école :
  • Comportements pouvant porter atteinte à son intégrité physique ou psychologique, ou à celle des autres.
  • Difficultés d’ordre relationnel : risque de marginalisation ou d’isolement.
  • Difficultés à suivre un horaire scolaire normal de façon temporaire.
  • Absentéisme associé au trouble psychopathologique ou aux hospitalisations.

Évaluation diagnostique et conclusions professionnelles


L’élève handicapé par des troubles relevant de la psychopathologie est celui :

  • pour qui un diagnostic a été posé, en fonction de la classification multiaxiale du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV-TR)
    • par un psychiatre ou un pédopsychiatre faisant partie d’une équipe multidisciplinaire ou
    • par un médecin (généraliste ou pédiatre) faisant partie d’une équipe multidisciplinaire dont l’expertise est reconnue par le réseau de la santé et des services sociaux pour procéder à l’évaluation des troubles relevant de la psychopathologie ;
  •  pour qui une évaluation multiaxiale systématique et globale a été réalisée par l’équipe multidisciplinaire ;
  • dont l’évaluation multiaxiale systématique et globale tient compte des axes suivants :
    • les troubles cliniques,
    • les troubles de la personnalité et le retard mental,
    • les affections médicales générales,
    •  les problèmes psychosociaux et environnementaux,
    • le niveau de fonctionnement et pour qui l’information découlant de l’ensemble de ces axes permet de conclure à une altération grave du fonctionnement.

Limitations ou incapacités


L’élève handicapé par des troubles relevant de la psychopathologie est celui :

  • qui présente un dysfonctionnement important sur le plan émotif, cognitif ou relationnel, en raison de l’intensité de ses troubles ;
  • dont les troubles, en dépit de l’aide :
    • entraînent des difficultés marquées d’adaptation à la vie scolaire,
    • sont d’une gravité telle qu’ils l’empêchent d’accomplir les tâches scolaires normalement proposées aux jeunes de son âge,
    • requièrent des adaptations nombreuses et individualisées des situations d’apprentissage et d’évaluation.
  • La plupart de ces élèves sont incapables de consacrer le nombre d’heures requis aux activités scolaires habituelles.