Accueil du site*Modèle des fonctions d’aide
TIC-Adaptation scolaire : vision-cohésion-cohérence
Les enjeux reliés à l’intégration des aides technologiques au profit des élèves ayant des besoins particuliers

Depuis 2008 avec la directive émise pas la Sanction des études (Info554) autorisant les élèves ayant des besoins particuliers à utiliser des aides à l’écriture en situation d’apprentissage et d’évaluation, le nombre d’élèves utilisateurs de ces outils a explosé de façon exponentielle : d’une centaine d’élèves en 2008 nous sommes passés à plusieurs milliers d’élèves répartis à travers le réseau scolaire du primaire-secondaire qui ont utilisé leurs outils technologiques lors des épreuves ministérielles de juin 2011. On peut estimer que ce nombre doublera d’ici 3 ans. Déjà, les secteurs de l’éducation des adultes, de la formation professionnelle et même celui du collégial, ressentent les effets de cette directive en constatant que de plus en plus d’élèves ayant des besoins particuliers accèdent à leur secteur respectif avec leurs aides technologiques.  Les incidences de cette directive sont multiples et font émerger de nouveaux enjeux et la nécessité de se donner une vision globale afin d’assurer une meilleure cohésion et cohérence des actions des directions de programmes, des commissions scolaires, des organismes et des intervenants concernés par cette nouvelle problématique. L’appel à la concertation et à la collaboration apparaît comme indispensable et incontournable.

Voici quelques incidences et enjeux reliés à l’utilisation des aides technologiques en situation d’apprentissage et d’évaluation par les élèves ayant des besoins particuliers :

1.  L’importance pour le MÉLS de se donner une vision, une politique et une culture du numérique

  • Développer une culture de concertation et de coopération entre les directions de programmes dans le dossier des aides technologiques (secteurs Jeunes, Adultes, Professionnel, Collégial, Universitaire)
  • Assurer une cohésion et une cohérence des politiques reliées aux aides technologiques en lien avec l’attribution et l’admissibilité d’utilisation des aides technologiques en situation d’évaluation
  •  Informer et former les gestionnaires à l’importance des TIC et des aides technologiques comme soutien à l’apprentissage, à la réussite scolaire et à l’intégration citoyenne.
  • Assurer une plus grande proximité avec le réseau scolaire : intervenants de première ligne qui appliquent ces directives et qui forment les élèves aux aides technologique.

2. Une politique d’accessibilité permettant aux élèves ayant des besoins particuliers et utilisant des aides technologiques d’accéder au matériel pédagogique et didactique ainsi qu’aux épreuves institutionnelles et ministérielles en format numérique.

  • Numérisation et droits d’auteur en adaptation scolaire
  •  Favoriser une politique plus souple en contexte de classe pour l’élève et pour l’enseignante : actuellement contrainte excessive
  • Politique d’accès équitable

3. Établir des normes et balises d’édition en numérique pour l’accès du matériel avec les aides technologiques

4. Assurer une meilleure harmonisation des concepts reliés aux aides technologiques ainsi que des politiques et des programmes de soutien.

  •  Importance d’assimiler les mêmes concepts : ex : types d’aide et fonctions d’aide vs produits, adaptation vs modification, manifestation des besoins vs diagnostic ou conclusion, équité vs égalité, etc.
  • Meilleure transition entre le secteur secondaire et collégial : actuellement, il existe des normes d’admissibilité contradictoires (manifestation des besoins vs diagnostic, aide financière vs mesure 30810-2)
  •  L’uniformisation des critères d’admissibilité aux aides entre le secteur Adultes et collégial et universitaire 

5. Former un comité d’études sur le dossier des aides technologiques comme mesure d’adaptation en situation d’évaluation.

  • Direction de l’adaptation scolaire, Direction de l’évaluation, Direction de la Sanction des études, Comité formé d’experts du réseau
  • Adaptation des épreuves ministérielles
  •  Identification des fonctions d’aide autorisées en situation d’évaluation vs l’apparition de nouvelles technologies sur le marché : le dossier des aides technologiques est évolutif pas statique. Nécessité d’évaluer chaque année et de faire des recommandations (autorisation et interdiction de certaines fonctions) 

6. Assurer une structure plus efficace de transmission de l’information reliée au dossier des aides technologiques aux intervenants du réseau : réduire les incohérences.

7. Assurer une meilleure harmonisation de la mesure 30054 et de la mesure 30810-2 en lien avec les besoins des régions et de la directive de la Sanction des études sur les aides à l’écriture.

  • Améliorer la collaboration entre les établissements scolaires et les centres de réadaptation pour l’attribution d’aides technologiques et plus spécialement les aides de suppléance à la communication
  •  Formation d’une expertise scolaire TIC et élèves non oraux 

8. Améliorer la relation Parents - Établissements scolaires sur le dossier des aides technologiques : éviter les recours juridiques et favoriser un partenariat plutôt que des rapports conflictuels

9. Mise en place d’une concertation avec les organismes suivants : OPHQ, Office des droits de la personne, Commission des normes du travail, CAMO, AQETA, Ordres professionnelles : orthophonistes, neuropsychologues, etc.

 Même compréhension des concepts et politiques reliées aux aides technologiques en lien avec l’équité, les obligations d’accommodement, l’autonomie des élèves et les considérations reliées à l’évaluation.

10. La formation des maîtres : Importance d’inclure les aides technologiques à la formation des futurs maîtres et des étudiants universitaires en orthopédagogie et en orthophonie

  • La formation des accompagnateurs et Techniciens en éducation spécialisée aux aides technologiques : rôle et responsabilité en lien avec le processus de quête d’autonomie de l’élève

12. Gestion et suivi des Pi et du dossier TIC de l’élève ayant des besoins particuliers lors des différentes transitions : secondaire vers adultes, secondaire vers collégial, adultes vers professionnel, adultes vers collégial.

  •  Gestion informatisée et carnet TIC
  •  Base de données centrale pour savoir le nombre d’élèves au Québec qui utilisent les aides technologiques : par cs , région et provincial
  •  Mise en place d’une structure de répondant TIC de l’élève qui assure la transmission de l’information aux nouveaux répondants du dossier de l’élève ayant des besoins particuliers.

 

 

 

 
Documents joints à cet article :