Accueil du site* Le RÉCITPrésentation
Historique : du CEMIS au RÉCIT
 Du CEMIS au RÉCIT 


En 1988, le ministère de l’Éducation mettait sur pied les CEMIS ( Centre d’expertise en micro-informatique scolaire) afin de promouvoir et de développer les applications pédagogiques de l’ordinateur en classe et pour former et soutenir le personnel enseignant en ce qui concerne l’utilisation des TIC.

En juin 1996, dans le Plan ministériel d’intervention pour l’intégration des technologies de l’information et de la communication en formation générale, le Ministère réaffirmait l’importance des CEMIS en bonifiant les ressources financières et informatiques qui leur étaient accordées.

Au printemps 1998, dans la Politique québécoise de l’autoroute de l’information, on recommandait d’accroître la présence du personnel des CEMIS auprès du personnel enseignant afin de soutenir de façon plus particulière « l’émergence et la diffusion d’une culture de réseau ». Dans la même année, lors d’une consultation du milieu scolaire sur un éventuel déploiement des CEMIS, les directeurs généraux des commissions scolaires ont fait connaître leur désir de voir chaque commission scolaire dotée des ressources requises à cet égard. Par ailleurs, les gens du réseau des CEMIS privilégiaient le renforcement du concept de culture de réseau par l’accentuation de la concertation régionale.

Depuis sa création jusqu’à la mise en application de la réforme, la structure des CEMIS comptait 35 CEMIS, dont 31 CEMIS régionaux et 4 CEMIS nationaux.

La mise en application de la réforme de l’Éducation initiée en 2000-2001 , qui vise une intégration accrue des nouvelles technologies dans la formation des élèves, vient maintenant donner le coup d’envoi au déploiement du réseau.

La proposition d’actualisation s’appuie donc sur les différentes orientations ministérielles et gouvernementales qui touchent les CEMIS en ce qui concerne leur rôle de soutien à l’intégration des TIC( technologies de l’information et de la communication) dans l’enseignement et l’apprentissage.

Le réseau actualisé des CEMIS assure principalement la formation et le soutien des enseignantes et des enseignants dans le domaine des TIC, l’émergence pratique dans chaque région du concept de culture de réseau grâce à une concertation régionale efficace et le développement pédagogique attendu dans l’ensemble du milieu scolaire.

Une nouvelle dénomination : Le Service des RÉCIT

Une dénomination actualisée est nécessaire pour rendre compte des nouvelles orientations. Il est proposé d’utiliser les expressions « services locaux » et « services nationaux » du " RÉCIT ». Le « RÉCIT » est un « RÉseau de personnes-ressources pour le développement des Compétences des élèves par l’Intégration des Technologies ».

Le Service des RÉCIT comprend dorénavant :

Un service RÉCIT local par commission scolaire
Quatre RÉCIT nationaux pour différentes clientèles :
Formation professionnelle et technique
Formation continue des adultes Adaptation scolaire
Éducation préscolaire
Cinq RÉCIT nationaux selon différentes domaines de connaissance :
Domaine des langues (Français, langue d’enseignement et Anglais, langue seconde)
Domaine de la Mathématique, de la Science et de la Technologie
Domaine de l’Univers social
Domaine des arts
Domaine du développement personnel
Un RÉCIT national destiné au réseau anglophone :
Service à la communauté anglophone y compris le domaine des langues (Anglais, langue d’enseignement et Français, langue seconde).



*************


* L’historique est tiré en majeure partie du document intitulé « RÉCIT : Actualisation du Réseau des Cemis. Orientations ministérielles », automne2000, produit par le MÉQ. Nous y avons apporté quelques modifications.