Développer les habilités socio-professionnelles des élèves en cheminement au premier cycle adapté du secondaire par la robotique scolaire
lundi 29 juin 2009

Clientèle : en cheminement au premier cycle adapté du secondaire

Personnes responsables  : Jean-Denis Guignard Et Caroline Dufour

 

 

Présentation du projet

Présentement, le matériel d’apprentissage utilisé est beaucoup plus traditionnel (matériel didactique, crayon, papier, etc.) faisant beaucoup appel à des stratégies d’abstraction et d’inférence. La majorité de la clientèle dans le cheminement premier cycle adapté au secondaire sont des kynestésiques

Les élèves ont manipulé concrètement le matériels de robotique

Ils ont débuté le transfert des concepts et notions vus en mathématique 

 Les styles d’apprentissage des élèves ont été sollicité afin de favoriser le transfert des apprentissages et de consolider les savoirs acquis antérieurement.

 L’expérimentation de la robotique par cette catégorie d’élèves a favorisé le développement des compétences transversales et celles relatives à l’employabilité.

Nous avons fait des recherches concernant les différentes compétences relatives à l’emploi afin de favoriser l’intégration des habiletés socio-professionnelles

Problématique

En principe, les élèves du premier cycle adapté reçoivent un enseignement différencié en lien avec le niveau d’apprentissage, mais le matériel didactique utilisé (crayon, papier, etc.) ne convient pas nécessairement au style d’apprentissage de cette clientèle. 

La robotique n’est pas la panacée ; elle n’est pas une fin en soi ! ce sont plutôt les approches pédagogiques préconisées qui ont fait la différence. L’approche par résolution de problèmes et la coopération amènent les élèves à être actifs et à s’engager dans des tâches sollicitant leurs connaissances. Elle offre un contexte dans lequel les jeunes évoluent de façon collective à la résolution de problèmes présentés à la classe. Par l’utilisation de la robotique, nous avons solliciter les styles d’apprentissage de ces élèves, de favoriser le transfert desdits apprentissages et de consolider les savoirs acquis antérieurement.

De plus, l’expérimentation de la robotique par cette catégorie d’élèves à favoriser le développement des compétences transversales et les compétences relatives à l’employabilité. Nous avons amorcer le développement d’un profil de compétences relatives à l’employabilité favorisant le développement :
- des compétences de base ;
- la capacité de travailler en équipe ;
- des compétences en gestion personnelle.
Ces compétences sont en lien avec les compétences transversales du programme de formation de l’école québécoise parce qu’elles permettent à l’élève de :
- actualiser son potentiel,
- se donner des méthodes de travail efficace,
- résoudre des problèmes,
- communiquer de façon approprié,
- coopérer,
- mettre en œuvre sa pensée créatrice.

Les défis de robotique proposés ont permis aux élèves de s’habiliter à la technique d’organisation du travail. La technique japonnaise du kaizen permet aux employés d’être partie prenante dans la résolution de problèmes auxquels doit faire face l’entreprise par des pauses favorisant l’objectivation et la régulation. 
Ainsi, la robotique proposerait un contexte favorisant l’acquisition de compétences et d’habiletés socio-professionnelles, préparant ainsi ces élèves à leur intégration au nouveau parcours préparatoire au travail (métier non-spécialisé et semi-spécialisé).

Objectifs

Améliorer l’estime de soi et la motivation des élèves.
- Développer des attitudes et des comportements positifs.
- Développer des compétences relatives à l’employabilité (attitudes positives face à la formation continue) telles que définies par Le Conference Board du Canada (voir en annexe au document).
- Développer sa capacité d’adaptation.

Moyens pédagogiques novateurs

Contextualisation des différents savoirs pour rendre les apprentissages signifiants par l’intégration des TIC, de la mathématique, de la science et de la technologie.
- Développement d’une gestion de classe favorisant cette contextualisation faisant appel à une technique d’organisation du travail éprouvée.
- Intégration de situation d’apprentissage disciplinaire associée au développement de compétences relatives au parcours de formation préparatoire au travail.

Résultats

Nous croyons que ce projet :
- améliorera l’estime de soi des élèves par la réalisation des défis proposés ;
- stimulera la motivation des élèves dans la réalisation de tâches à l’aide de matériel concret (robots et ordinateurs) sollicitant les divers styles d’apprentissage ;
- rendra signifiant l’importance des habiletés socio-professionnelles dans un contexte de classe en vue de leur intégration au parcours de formation préparatoire au travail ;
- consolidera les apprentissages scolaires par le biais du transfert en situation authentique ;
- permettre la production de matériel pédagogique destiné aux enseignants et élèves (SAE) ;
- comblera le manque de matériel pour les classes d’adaptation scolaire ;
- outillera les enseignants. 

Mode d’évaluation

- L’estime de soi et la motivation seront observé par l’engagement et la participation des élèves à l’intérieur de chacune des étapes du projet (feuille de route ou carnet du participant).
- Pour mesurer les attitudes et les comportements positifs, nous préconiserons l’utilisation de grilles d’autoévaluation et de coévaluation en lien avec les défis proposés.
- Pour mesurer les compétences relatives à l’employabilité, nous utiliserons des grilles d’autoévaluation et de coévaluation en lien avec les compétences priorisées.
- Nous évaluerons la capacité d’adaptation des élèves par la proposition de solutions novatrices et ingénieuses
(grille d’évaluation, de coévaluation : mettre en œuvre sa pensée créatrice) pour résoudre les défis proposés
- Évaluation de la transférabilité des situations d’apprentisage et d’évaluation intégrant la robotique par ll’expérimentation par un enseignant dans une salle de classe.

Déroulement

Septembre : Formation des enseignants à la robotique scolaire et élaboration de défis.
Octobre à décembre : - Proposition aux élèves de défis élaborés en septembre
 - Poursuite dans l’élaboration de défis
Décembre : Évaluation de la démache réalisée (disciplinaire et employabilité) et régulation à venir.

Suspension du projet à partir de la mi-année.

Janvier : Production de situations d’apprentissage et d’évaluation en lien avec la robotique et le développement des habiletés socio-professionnelles (carnet de compétences)
Janvier à avril : Réalisation de la SAÉ ou des SAÉ
Mai - juin : Évaluation du projet et diffusion des résultats (congrès, colloques et articles)

- Formation et accompagnement tout au long du projet par le conseiller pédagogique, animateur du Service local du RECIT.
- Enrichissement des pratiques par la visite d’école utilisant la robotique à des fins académiques.

Conditions particulières

La situation particulière que nous avons vécue cette année est le départ de notre conseiller TIC, remplacé par un autre (période de transition). Aussi départ de l’enseignante associée au projet pour l’expérimentation en classe, ce qui a amenée l’interruption temporaire du projet.

Nous avons réalisé différentes phases d’appropriation et 1 rencontre d’expérimentation dirigée avec les élèves en décembre 2008 avant le départ de notre conseillier TIC.

Nous avons aussi explorer, chercher du matériel en lien avec les compétences relatives à l’employabilité (attitudes positives face à la formation continue) telles que définies par Le Conference Board du Canada.

 Il est prévue d’utiliser l’année prochaine les nouveaux laboratoires de sciences et technologies ainsi que les nouveaux équipements en robotique pour la poursuite du projet. 

Ressources humaines

Depuis la réalisation des projets régionaux en lien avec la Mesure 30054 (Cyberquetes, portfolio numérique, radioWeb, etc.), le personnel enseignant travaille régulièrement en collaboration avec l’animateur du Service local du RÉCIT autant de façon formelle qu’informelle, celui-ci informant et formant les enseignants dans l’utilisation des TIC.

L’équipe enseignante est déjà sensibilisée à l’utilisation pédagogique de la robotique puisque des collègues du régulier utilisent déjà ce matériel pour faire réaliser des apprentissages à leurs élèves. Il y a donc possibilité de soutien direct dans l’établissement par les collègues.

La direction est sensibilisée au fait que la robotique peut être un atout pour motiver les élèves à réaliser des apprentissages. Elle est donc un facilitateur pour mettre en contact les enseignants d’adaptation scolaire et les enseignants du régulier pour viser le partage d’expertise et la collégialité. La direction favorisera l’accès aux nouveaux locaux et matériel pour l’enseignement de la science et de la technologie.

Signatures: 0
Date Nom Sites Web Message